Coupe d'Automne des Nations : Baptiste Couilloud, un Dupont bis pour le crunch ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Baptiste Couilloud avec le maillot de l'équipe de France contre l'Italie en 2018
Baptiste Couilloud avec le maillot de l'équipe de France contre l'Italie en 2018 | AFP - CHRISTOPHE SIMON

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dimanche à Twickenham, le demi de mêlée Baptiste Couilloud aura la lourde tâche de mener cette jeune équipe de France. Pour sa première titularisation avec les Bleus, le joueur du LOU disputera un match et pas des moindres, un "crunch" en finale de la première Coupe d'Automne des Nations. À seulement 23 ans, Baptiste Couilloud connaît bien ce rôle qu'il a déjà endossé en club.

Et si c'était son match ? Alors qu'il ne compte que 23 printemps et 4 sélections en équipe de France, Baptiste Couilloud a été propulsé leader du jeu et capitaine face à l'Angleterre. Voilà donc le joueur du LOU avec le brassard, après Charles Ollivon et Baptiste Serin. Une responsabilité qui témoigne de la confiance que lui accorde le staff du XV de France et qui pourrait lui donner des envies de voir la hiérarchie au poste de demi de mêlée basculer en sa faveur. Actuellement en retrait derrière Antoine Dupont (désigné meilleur joueur du Tournoi des Six Nations) et Baptiste Serin, ce match est pour lui, l'occasion de se dévoiler. "Il faut toujours rester dans cette course à l’émulation, la concurrence, et bien sur que Baptiste Couilloud a un gros coup à jouer en faisant un gros match", selon Vincent Clerc, ancien ailier du XV de France 

Vitesse et dynamisme 

Malgré son peu d'expérience avec les Bleus, Baptiste Couilloud a déjà montré de quoi il était capable. Sélectionné une première fois en 2018 sous l'ère Jacques Brunel, il avait honoré sa première cape face à l'Italie en remplaçant Maxime Machenaud à la 70e minute. De retour avec le XV de France le 22 novembre dernier en tant que remplaçant, il n'entrera pas face à l'Écosse à Murrayfield. C'est encore une fois face à l'Italie, qu'il remplacera Baptiste Serin à la 70e minute de jeu. En quelques minutes, il a su apporter de la vitesse dans le jeu des Bleus. Dimitri Yachvili, ancien demi de mêlée du XV de France ne fait que confirmer : "C’est un joueur, et il nous l’a montré la semaine dernière quand il est rentré face à l’Italie, qui met du dynamisme, qui est à l’aise avec le ballon, qui avance avec le ballon et qui fait avancer son équipe. Il a mis du rythme et il a réussi à enchaîner. C’est un très bon demi de mêlée."

Un deuxième Antoine Dupont ? Le profil s'en rapproche, ce qui n'est pas pour déplaire à l'ancien ailier des Bleus, Vincent Clerc : "C’est quelqu’un qu’on regarde beaucoup depuis un moment. Il met beaucoup de vitesse dans le jeu, fait des différences, colle au ballon comme peut le faire Antoine Dupont. Il met beaucoup de vitesse dans le jeu et on l’a senti sur son entrée contre l’Italie. Il a ouvert des brèches, il a permis de marquer un super essai de Sekou Macalou. Donc c’est vrai qu’il amène vraiment de la vitesse en collant au ballon, il est très rapide, donc dangereux quand il y a des espaces. C’est quelqu’un qui fluidifie le jeu."

Baptiste Couilloud avec le LOU
Baptiste Couilloud avec le LOU © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Un rôle déjà endossé avec le LOU

Baptiste Couilloud a déjà le leadership dans la peau, de par son poste de demi de mêlée, mais aussi avec son club du LOU. Il n'avait que 22 ans quand son manager Pierre Mignoni l'a nommé capitaine de son équipe. Une grosse responsabilité pour le jeune joueur qui s'était confié l'été dernier dans les colonnes du Midi Olympique sur son nouveau rôle : "C'est délicat oui. Ce serait mentir de dire le contraire. C'est un rôle difficile à endosser quand on est si jeune. Malgré tout, un capitaine peut avoir 22 ans quand il est épaulé comme je le suis à Lyon". Jusqu’à présent, le LOU n'a pas eu à regretter son choix. Sous le feu des projecteurs et des Anglais dimanche à Twickenham, Couilloud ne sera pas seul. Il retrouvera sous le maillot frappé du Coq ses deux coéquipiers Pierre-Louis Barassi et Killian Geraci. Baptiste Couilloud pourra également s'appuyer sur l'expérience de l'arrière Brice Dulin et de ses 30 sélections en équipe de France. Des soutiens précieux dans un Crunch de tous les dangers. 

Coupe d’automne des nations