Clermont Sivivatu 102012
Le spectaculaire plongeon de Sitiveni Sivivatu | ZOCCOLAN / AFP

Clermont surclasse Llanelli

Publié le , modifié le

Malgré une mauvaise entame de match, Clermont a parfaitement lancé sa campagne européenne en dominant facilement les Gallois de Llanelli (49-16). Plus forts collectivement que les Scarlets, les Auvergnats se sont placés comme les grands rivaux du Leinster, tenant du titre et favoris de cette Poule 5. Les Irlandais ont pourtant difficilement battu les Anglais d'Exeter (9-6).

Le choc entre l'actuel 3e du Top 14 et le 2e de la Ligue Celte n'a pas vraiment eu lieu. La supériorité collective de Clermont était trop manifeste pour que les individualités galloises, North notamment, puissent s'exprimer. Réduits à quatorze pendant plus de 40 minutes, les Scarlets ont rapidement dû oublier leurs intentions de jeu et n'ont fait que subir la domination jaunarde. 

Sivivatu le dynamiteur

On savait les Gallois joueurs, ils confirmaient d'entrée leur réputation. Après une première incursion sur l'aile gauche de Clermont et un placage-sauvetage de Lee Byrne, les Scarlets trouvaient la faille à droite après une percée du centre surpuissant Jonathan Davies (0-7, 4e). Cela pouvait difficilement plus mal commencer pour les Jaunards. Sans pour autant céder à la panique, ces derniers parvenaient a juguler les envies galloises et, grâce à la puissance de leurs avants, reprenaient le contrôle du match. Parra, en dix minutes et deux coups de pied, ramenait les siens à une petite unité (6-7, 17e). Cependant, Llanelli n'abdiquait pas et Priestland, auteur d'une pénalité et d'un drop, redonnait un peu d'air aux Scarlets (6-13, 22e). Mais c'était, déjà, le chant du cygne gallois. Un essai de Sivivatu, à la conclusion d'un mouvement d'école après une touche en fond d'alignement, plongeait derrière les poteaux (13-13, 32e). Dans la foulée, l’insaisissable ailier néo-zélandais s'offrait un slalom dans la défense adverse et Stoddart, déjà averti et écœuré par les crochets de l'ailier clermontois, voyait rouge (38e). Parra passait la pénalité pour faire passer les Clermontois en tête au tableau d'affichage pour la première fois du match. Ils n'allaient plus la lâcher.

Vern Cotter: "On a construit notre victoire"
"On prend un essai dès l'entame du match, mais ensuite on a construit  notre victoire, je trouve que c'est positif, car ils avaient ciblé nos points faibles", a déclaré l'entraîneur des Auvergnats. "S'ils n'avaient pas pris ce carton rouge le scénario aurait certainement été différent. On prend cinq points, c'était l'objectif, et je  suis très satisfait", a-t-il résumé.

A quinze contre quatorze, les partenaires de Borock James asseyaient leur supériorité d'entrée de seconde période. Etouffant des Gallois privés de ballon et dépassés dans l'impact, les Auvergnats bénéficiaient d'abord d'un essai de pénalité (42e) après avoir acculé les avants gallois dans leur en-but puis c'est Byrne, décalé sur un pas par Sivivatu, qui filait à l'essai (48e, 30-16). Euphorique, Clermont s'offrait le bonus quelques secondes plus tard grâce à Chouly qui marquait en force (37-16e, 55e). Bien installés sur ce confortable matelas, les hommes de Vern Cotter géraient facilement les dernières minutes, ajoutant même deux essais supplémentaires par Julien Bonnaire en position d'ailier (42-16, 70e) puis par Nalaga en contre (49-16, 79e). Histoire de maintenir des stats plus que flatteuses contre Llanelli en H Cup puisque Clermont l'avait déjà emporté 48-21 en 2007 et 0-41 en 2008.

Voir la video

Julien Lamotte