L'ailier clermontois Julien Malzieu en action
L'ailier clermontois Julien Malzieu en action | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Clermont qualifié à l'usure

Publié le , modifié le

Clermont a battu l'Ulster 19 à 15 et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe. Grâce à un essai de Paulo, les Clermontois arrachent la première place devant les Ulstermen. A égalité de points (20), Clermont est premier au nombre d'essais dans les confrontations directes (2 essais à 1) mais devra probablement se déplacer à l'extérieur. L'Ulster se qualifie parmi les deux meilleurs deuxièmes. De son côté, Montpellier a lourdement chuté au Leinster.

Le point sur les qualifiés: 3 Irlandais, 2 Français
Clermont a rejoint samedi  Toulouse en quarts de finale. Avec les qualifications de trois équipes irlandaises, le Munster, 1er à l'issue des poules, le  Leinster, et l'Ulster, trois places restent à prendre lors des matches de dimanche. Les Anglais des Saracens (poule 5), les Gallois de Cardiff et les  Ecossais d'Edimbourg (poule 2) font figure de favoris.

"Encore raté!" doit se dire l'Ulster qui n'a toujours pas réussi à s'imposer en France pour son quatorzième voyage européen (13 défaites et 1 nul). La faute aujourd'hui aux Clermontois qui ont su relever le défi physique nord-irlandais. Dans un match de haute intensité et serré au score, ils ont assuré la qualification grâce à un essai du talonneur remplaçant Ti'i Paulo peu après l'heure de jeu (63e). Cet essai décisif les a remis en tête au score (16-12) et en confiance au meilleure moment alors qu'ils s'étaient fait contré par une solide équipe nord-irlandaise portée par la botte de son demi de mêlée et buteur Ruan Pienaar (5 sur 7). "Ce n'était pas un match parfait mais il y avait une grosse envie, une  grosse débauche d'énergie qui nous a permis de renverser la tendance", a retenu  l'entraîneur Vern Cotter.

Coaching gagnant

Une percée de Sitiveni Sivivatu sur le coup d’envoi a donné le ton de l’intensité mise par les deux équipes opposées dans ce véritable huitième de finale. Les Ulstermen ont su faire le dos rond pendant cette entame de match tonitruante, avec une période d'infériorité numérique après l'exclusion temporaire de Dan Tuohy (13e), avant de revenir patiemment dans le match. Les Ulstermen ont peu à peu dominé territorialement (68% d’occupation), se procurant la meilleure occasion d’essai de la première période (31e). Dans le même temps, malgré une percée de Julien Malzieu plein axe mal exploitée (37e), les Clermontois ne sont plus parvenus à inquiéter la défense adverse. La touche s'est déréglée, la domination en mêlée qui avait offert aux  Auvergnats leur six premiers points s'est effritée... Les Clermontois se sont  obstinés à jouer au large depuis leur camp face à une défense bien en place et  montré une indiscipline qui pourrait leur coûter cher dans la suite de la  compétition.

"Mission accomplie", a souri le capitaine Aurélien Rougerie. "On  savait que ce serait un match difficile. Ces Irlandais sont coriaces, c'est une  équipe complète, très présente dans le combat".

Mise à mal en début de rencontre, la mêlée irlandaise s’est refait la cerise peu à peu pour gagner des pénalités bien placées (2) qui ont permis de repasser devant au score (6-9, 45e). Même si Clermont a égalisé dans la foulée (49e), l'indiscipline des locaux (12 pénalités) mis en évidence par l'arbitrage sans concession de l'Anglais Pearson a remis en jeu les rugueux et roublards Nord-Irlandais (9-12, 56e). Sur une percée du centre Welsey Fofana, les Clermontois sont parvenus à enchainer pour inscrire l'essai libérateur. Les entrées de Debaty, Paulo et Cudmore ont permis de gagner la bataille physique dans la dernière demi-heure concrétisée par la botte précise de Morgan Parra (5 sur 5 pour 14 points). Clermont rejoint Toulouse en quart, qualifié depuis vendredi. Une première étape est passée comme en 2000, 2002 et 2010. Mais jusqu'à présent, les Clermontois ne sont jamais allés plus loin.

Montpellier dépassé, Castres battu

Le Leinster attaquait le match bille en tête: dès la 9e minute, un beau mouvement collectif des locaux était parfaitement terminé par Sean O'Brien, le puissant troisième ligne international (7-0 avec la transformation). Suite à un contre irlandais, Julien Tomas se mettait à la faute sur un ruck. McFadden ajoutait trois points. Au quart d'heure de jeu, les Dublinois doublaient la mise grâce à une erreur défensive bien exploitée par l'arrière du XV d'Irlande, Rob Kearney –auteur d'un bel exploit personnel avec accélération au cœur de la défense et crochet fatal sur Peyras. McFadden transformait et la messe était dite (17-0). 

Les Languedociens réagissaient mais Monsieur Paterson refusait de valider un essai de Mamuka Gorgodze poussé par son pack, les images étant incapables de montrer si le ballon avait bien franchi la ligne (23e). Pendant 10 minutes, Montpellier campait tout près de l'en-but adverse, sans parvenir à scorer. Et juste avant la pause, McFadden ajoutait trois points sur pénalité (20-0). Dès l'entame de la seconde période, Healy inscrivait en force le troisième essai des Bleus (25-0, 43e). Les hommes de Fabien Galthié "sauvaient l'honneur" sur une pénalité de l'Argentin Diego Bustos Moyano (25-3, 67e). Sacrés en 2009 et 2011, les Dublinois recevront en quarts de finale et peuvent légitimement viser la passe de trois.

Castres s'est incliné à domicile face à Llanelli 16 à 13 dans une rencontre sans enjeu de la poule 1. La province irlandaise du Munster est assurée de terminer la phase de poule de la Coupe d'Europe avec le meilleur bilan, après avoir décroché samedi à Northampton avec le bonus offensif (51-36) sa sixième victoire en autant de journées dans la poule 1, et recevra en quarts de finale dans son antre de Thomond Park. Les Munstermen ont inscrit cinq essais pour s'imposer 51 à 36. Les double champions d'Europe (2006, 2008) renouent avec leur glorieux passé européen après avoir manqué le Top 8 continental la saison dernière pour la première fois depuis 1998.

Voir la video

Mathieu Baratas