Chabal visage 11 2010
L'international Sébastien Chabal | AFP - Franck Fife

Chabal reste en 8, Ouedraogo et Porical reviennent face aux Wallabies

Publié le , modifié le

Pour le dernier test-match de l'automne contre l'Australie samedi, Sébastien Chabal va disputer un deuxième match consécutif au poste de N.8. Marc Lièvremont a effectué deux changements, avec les retours à l'arrière du Perpignanais Porical, en lieu et place de Palisson qui glisse à l'aile et relègue Andreu sur le banc. Outre retour, celui du Montpellierain Ouedraogo, qui prend la place de Bonnaire en 3e ligne. Pour le reste, rien ne change.

Une deuxième chance. Voilà ce qui est proposée à plusieurs joueurs de l'équipe de France pour le troisième et dernier test-match de l'automne, samedi, contre l'Australie. Dans cette optique, Jérôme Porical, intéressant et performant notamment sous les chandelles ou dans les relances contre les Fidji, se voit proposer un défi d'un tout autre niveau contre les Wallabies. Il "avait réalisé un très bon match contre les Fidji. Il se voit proposer une occasion de se mettre en valeur", a déclaré Marc Lièvremont. Emile Ntamack, chargé des trois-quarts, ajoutant: "Il est important de le revoir face à une équipe différente. On n'a pas souvent l'occasion d'affronter une grande équipe de l'hémisphère Sud, avec un rugby différent. C'est bien de savoir s'il est capable de reproduire un match de bon niveau comme il a déjà pu le faire". Titularisé de nouveau au poste d'arrière, il va devoir franchir un palier supplémentaire lors de ce match qui sera d'une toute autre intensité. Sébastien Chabal, qui a bien fait avancer son équipe contre les Argentins le week-end dernier, passe un deuxième test consécutif au poste de N.8 en tant que titulaire, et si le choc avec les Pumas était déjà costaud, la 3e ligne si réputée et si solide des Wallabies (Elsom, Pocock et McCalman) sera encore à un autre niveau dans l'endurance, la puissance et la tactique. Enfin, la charnière Parra-Traille comme la paire de centres Rougerie-Jauzion sont reconduites, tandis que Yoann Huget demeure au poste d'ailier, ce que ne parvient pas à faire le Castrais Marc Andreu, relégué sur le banc après le replacement à l'aile d'Alexis Palisson.

Outre Porical, Fulgence Ouedraogo fait son retour en Bleu, après sa mise à l'écart si médiatisée pour le match à Montpellier contre l'Argentine. "Il y avait plusieurs options en troisième ligne: l'option puissante et performante en touche avec la même troisième ligne que contre l'Argentine, une autre plus mobile avec Bonnaire en N.8, Thierry Dusautoir et Fulgence, et une autre qu'on a retenue avec deux chasseurs de N.10 (Dusautoir et Ouedraogo) et la puissance de Sébastien Chabal", a expliqué le sélectionneur, reconnaissant "peut-être un déficit en touche." Rigueur ne lui a pas été tenue de ses déclarations dans Midi Olympique, mais il devra prouver sur le terrain que les sélectionneurs ont eu raison de sortir l'expérimenté Julien Bonnaire de la troisième ligne pour le mettre à sa place. "Il est en super forme en ce début de saison. Il s'est encore densifié, il a encore bossé, il est toujours aussi prégnant dans ce jeu. C'est un chasseur de 10 qui met du lien entre le paquet d'avants et la ligne de trois-quarts. Par rapport au registre de jeu australien, il nous paraissait intéressant de démarrer avec lui", a expliqué l'entraîneur français.

Pour le reste, et afin de dompter la puissance australienne, le cinq de devant n'a pas été modifié par rapport à la victoire sur les Pumas, Nallet, Pierre, Mas, Servat et Domingo ayant désormais une longueur d'avance sur les autres puisqu'ils étaient déjà des trois derniers matches du précédent Tournoi des VI Nations au terme duquel la France avait réalisé le Grand Chelem. Du lourd, de l'expérience, l'Australie, qui reste sur trois victoires consécutives contre la France, est attendue, redoutée. "On espère une progression, et il la faudra", a prévenu Lièvremont. "C'est le gros morceau, la seule nation parmi les trois grandes du Sud qu'on affronte dans cette tournée, la dernière avant le Mondial, la seule en plus qu'on n'a pas encore battue, a-t-il poursuivi. Ce serait aussi la première fois, si on avait le bonheur de battre ces Australiens, que l'on sortirait vainqueur d'une série de tests. On attend du mieux sur notre animation offensive et la confirmation de certains joueurs qu'on a essayé de lancer sur cette tournée. Beaucoup d'attendus, mais avant tout la victoire."

Composition du XV de France

Porical (Perpignan) - Huget (Bayonne), Rougerie (Clermont), Jauzion (Stade Toulousain), Palisson (Brive) - (o) Traille (Biarritz), (m) Parra (Clermont) - Ouedraogo (Montpellier), Chabal (Racing-Métro), Dusautoir (Stade Toulousain, cap.) - Nallet (Racing-Métro), Pierre (Clermont) - Mas (Perpignan), Servat (Stade Toulousain), Domingo (Clermont)

Remplaçants: Guirado (Perpignan), Schuster (Perpignan), Thion (Biarritz), Bonnaire (Clermont), Yachvili (Biarritz), Estebanez (Brive), Andreu (Castres)

23e homme: Luc Ducalcon (Castres)

Voir la video