Malgré son essai, Marc Andreu n'a pas pu empêché la défaite de son équipe
Marc Andreu sous le maillot du Castres Olympique | PETER MUHLY / AFP

Castres refoidrit par l'Ulster

Publié le , modifié le

Pour l'ouverture de la Coupe d'Europe, l'Ulster, finaliste l'an passé, a surclassé Castres 41-17 et pris le bonus offensif grâce à quatre essais de Trimble, Marshall (2) et Pienaar. Pour son 34e match contre une équipe française, la province nord-irlandaise a dominé en vitesse, en puissance et en réalisme une équipe castraise qui a raté ses deux entames de mi-temps. Les Castrais restent désormais sur dix défaites d'affilée à l'extérieur en H Cup.

Dans une formation inédite (seulement six joueurs vainqueurs de Clermont), les Castrais démarraient bien sur la pelouse de Ravenhill grâce à une pénalité de Teulet. La suite fut un calvaire dans le froid glacial de Belfast. Une marée irlandaise même. Deux pénalités de l'ouvreur Jackson et un essai de l'ailier Trimble sur une chandelle… castraise assommaient les hommes du duo Travers-Labit (13-3, 17e). Sur chaque attaque des Ulstermen, la défense tarnaise prenait l'eau. Sur un nouveau ballon de récupération, le demi de mêlée Marshall tapait à suivre pour lui-même pour le deuxième essai de son équipe (20-3, 23e). 

L'addition était déjà salée pour les Castrais. Vexés, les Tarnais réagissait à l'énergie. Les avants pilonnaient la ligne de l'Ulster avant que l'ouvreur Bernard ne trouve Andreu d'une passe lumineuse au pied (20-10, 34e). Menés 23-10 à la pause, les Castrais s'en sortaient bien vu la domination des locaux.

Bonus offensif pour l'Ulster

Les entraineurs castrais partant à la fin de la saison n'ont pas su trouver les mots pour remobiliser leur troupe. Dès l'entame, une percée du flanker McComish déstabilisait la défense castraise avant que Marshall marque son deuxième essai (28-10, 43e). Distancés après une nouvelle pénalité (31-10), les Castrais s'arrachaient à l'image de Garvey pour réduire la marque après une séquence de jeu somme toute laborieuse mais efficace (31-17, 52e).

Malgré une domination de tous les instants, les Ulsterois se retrouvaient à 14 après l'expulsion du pilier Court pour faute répétée. Pas de quoi déranger la belle machine collective nord-irlandaise qui inscrivait une nouvelle pénalité par Jackson. Malgré un contexte arbitral clément, les Irlandais ont longtemps buté sur la défense française qui a mis (enfin) l'agressivité exigée dans un match européen. A l'attaque dans les arrêts de jeu, les Castrais réduit à 14 après le carton jaune de Forestier lançaient tout leurs forces pour l'honneur. A l'image de la rencontre, ils étaient contrés sur 80 mètres à la 83e minutes. Un essai lourd de conséquence pour les deux équipes.

Mathieu Baratas