Yannick Jauzion Toulouse VS Castres Top14 04 2010
Yannick Jauzion (Toulouse) | AFP - Pascal Pavani

Castres nouveau leader, Clermont rebondit, Biarritz prend l'eau

Publié le , modifié le

Les premiers maches de la 7e journée de Top 14 disputés vendredi ont modifié la donne en tête du championnat, après la défaite nette et sans bavure (24-3) du Stade Toulousain à Castres. Du coup, le CO s'installe aux commandes, devant Clermont qui a battu Agen 29-13. Toulouse est désormais 3e. En fin de tableau, sursaut de Montpellier à Bayonne (26-17) alors que Biarritz a sombré à Brive (32-7)

Le match du jour: Castres - Stade Toulousain 

Ce match au sommet entre les deux premiers n'a vraiment tenu toutes ses promesses. La faute sans doute à une équipe toulousaine dans un jour sans. Il s'est donc réduit à un cavalier seul du buteur Kockott, auteur des 24 points de son équipe. Pris dès le début du match par l'agressivité castraise rapidement convertie en pénalités, les Toulousains ont toujours couru derrière le score. Commettant beaucoup de fautes notamment sur le jeu au sol et en mêlée, secteur où ils ont été bousculés, ils ont certes tenu  le coup dans le jeu grâce à une défense solide, mais ils ont été trop souvent pénalisés pour se sortir de ce match piège.Le CO, au contraire, a parfaitement manœuvré en s'appuyant sur ses points forts. Ce match ne fut certes pas très flamboyant mais les Tarnais se contenteront du score qui leur permet de s'installer dans le fauteuil de leaders.

Clermont profite de l'occasion

Clermont a bien digéré sa défaite à Toulouse. Les Auvergnats se sont pas inquiétés outre-mesure d'un résultat somme toute logique, et se sont immédiatement relancés en dominant Agen (29-13). Un match que les Clermontois ont tout de suite pris par le bon bout en marquant un essai dès la première minute de jeu par Fofana. Ensuite ils ont parfaitement contrôlé l'organisation adverse en s'appuyant sur une conquête performante et en engrangeant les points au pied. Buttin en fin de match a scellé la victoire des hommes de Cotter, qui ont livré une partie solide et rigoureuse.

L'homme du jour: David Skrela

Rapatrié de Nouvelle-Zélande pour cause de blessure sans avoir eu la possibilité de vraiment défendre ses chances à la Coupe du monde, David Skrela, aujourd'hui rétabli, a enfin pris ses marques avec ses nouveaux coéquipiers de Clermont. Le demi d'ouverture a semblé avoir bien digéré sa déception internationale, en livrant une partition sérieuse, faisant jouer ses trois quarts et surtout se montrant précieux dans son exercice de buteur avec 14 points au compteur. 

Le Bordeaux nouveau est arrivé

Mal en point mentalement après une nouvelle défaite sur le fil à domicile contre Biarritz il y a deux semaines, Bordeaux-Bègles a profité des quinze jours de coupure pour se remettre les idées à l'endroit. Avec le retour des mondialistes samoans et tongiens, ils ont retrouvé de l'énergie et de l'explosivité. Les Bordelais ont confirmé d'ailleurs qu'ils avaient bien digéré et analysé les raisons de leurs derniers couacs, en livrant un match plein face à la solide armada du Racing Métro. S'ils ont encore commis beaucoup de fautes, permettant aux buteur parisien Wisniewski d'enquiller 18 points sur pénalités, les Girondins, qui ont inscrit le seul esai du match, ont trouvé suffisamment de ressources pour s'imposer et s'éloigner un peu plus de la zone rouge. Pour le Racing, dans le doute depuis deux matches, cette défaite ne va pas arranger les choses.    

Montpellier retrouve quelques couleurs

Enfin ! doit-on dire du côté de Montpellier où l'on sort un peu_ la tête de l'eau. Le vice-champion de France a remporté son premier succès à l'extérieur, face à Bayonne (26-17) et enchaîne une deuxième victoire après un début de saison catastrophique. Bayonne, qui avait fait jeu égal à la pause (10-10), a sombré sous les coups de boutoir des hommes du duo Galthié-Béchu, pour laisser échapper un point de bonus défensif. Les Basques, avec un Benjamin Boyet pour une fois peu en réussite, subissent leur premier revers à domicile.
Du coup, les deux équipes se talonnent en bas classement, Bayonne au 11e rang et Montpellier au 12e, loin de leurs ambitions affichées à l'ouverture du championnat.

Le BO prend l'eau

Biarritz croyait avoir retrouvé une cohésion après sa première victoire de la saison décrochée à Bordeaux-Bègles, mais les Basques ont livré une indigente copie et se sont inclinés lourdement à Brive (32-7). Dominés dans tous les secteurs du jeu, notamment en conquête, les Biarrots voyaient approcher la mi-temps avec seulement un retard de trois points sur une des six pénalités concédées en première période.  Mais alors que la sirène allait retentir, une combinaison en touche et une déviation d'Alexandre Bias échouait dans les bras de Mathieu Bélie qui s'engouffrait dans la brèche et déposait Ngwenya d'un crochet intérieur pour aplatir (10-0, 40). La domination briviste en mêlée se confirmait en seconde période et les Biarrots ne pouvaient plus revenir dans la partie, ne sauvant l'honneur qu'en fin de match après avoir été menés 32-0 ! 

  Les Corréziens, qui restaient sur quatre défaites consécutives, signent de belle manière, avec quatre essais, leur première victoire à domicile après les revers face à Agen (19-20) et Lyon (12-15), et empochent le point de bonus offensif pour sortir de la zone rouge où Biarritz s'enfonce durablement.