Brive également en demi-finale du Challenge européen

Brive également en demi-finale du Challenge européen

Publié le , modifié le

Brive s'est qualifié pour les demi-finales du Challenge européen en s'imposant (15-11) contre les Gallois de Llanelli, à domicile et complète ainsi le sans-faute des équipes françaises après les succès du Stade Français, Toulon et Biarritz. Les Corréziens défieront les Biarrots, et les Parisiens les Toulonnais pour atteindre la finale d'une compétition qui se finit bien pour les clubs tricolores.

C'est le carton plein idyllique. Quatre équipes en quarts de finale, quatre en demies, et voilà les équipes françaises qui monopolisent les places d'honneur du Challenge européen. Après Toulon, le Stade Français et Biarritz, c'est Brive qui a gagné son ticket, à domicile, en battant Llanelli (15-11).

Les Corréziens, qui ont compté sur leur buteur Swanepoel auteur de tous les points, ont résisté au retour des Scarlets pour compléter le sans-faute des clubs de l'Hexagone. Ils iront affronter à Aguiléra les Biarrots en demi-finale, le week-end du 28 avril. Brive, toujours à la lutte pour le maintien en Top 14, se présentait avec une équipe fortement remaniée, laissant au repos certains joueurs souvent utilisés comme le troisième ligne sud-africain Claasen ou l'arrière Bélie. Les Brivistes, avec un Gerarghty à la manoeuvre, n'étaient pas récompensés de leurs efforts à la pause, malgré une bonne conquête. Ils devaient se contenter d'un score de parité (6-6) après des pénalités de Swanepoel, côté corrézien, et Jones, pour les Scarlets, qui subissaient.

La mêlée du CAB donnait à Swanepoel l'occasion de reprendre l'avantage sur deux pénalités (12-6, 51e) avant que Gerarghty, recevant un carton jaune pour un coup d'épaule mal venu (53e), ne mette ses équipiers en danger. L'essai de Liam Williams après arbitrage vidéo faisait trembler le stade (12-11, 59e) mais une dernière pénalité du demi d'ouverture sud-africain du CAB libérait les spectateurs, qui scandaient "On va à Biarritz". Les deux clubs vont donc continuer leur duel, mais ce ne sera pas à distance comme en championnat. Et à la clé, la possibilité de garnir d'un trophée une vitrine qui est en manque depuis un moment chez les Basques comme chez les Corréziens.

Déclarations

Ugo Mola (manageur de Brive): "On pensait laisser des plumes en jouant ce match. On ne laisse pas de plumes et en gagne ce match. Cependant, il ne nous faut pas perdre l'objectif principal: le maintien. Il faut donc d'ores et déjà penser au prochain match au Racing. Cette victoire récompense le groupe, le travail fait. Il y a encore de jeunes joueurs de 19 ans, qui ont fait un super-match. L'avenir n'est peut-être pas aussi noir qu'on nous l'annonce, mais il faut assurer l'essentiel et même si tous les regards sont tournés vers cette demi-finale face à une équipe de Biarritz et son écurie des stars, je suis obligé de penser à ce qui va nous arriver par la suite".
Virgile Lacombe (talonneur et capitaine de Brive): "On joue cette compétition pour prendre du plaisir et s'épanouir sur le terrain, c'est donc une bonne chose de gagner face à une grosse équipe des Scarlets. On a eu une fin de première mi-temps un peu compliqué où ils reviennent sur nos erreurs mais après, quand on a réussi à être agressif sur les rucks, à les contrer sur leur conservation, ça a payé, c'est bien. C'est toujours plaisant de jouer une équipe, qui au départ jouait la Coupe d'Europe, et de l'emporter sur le terrain. C'est plaisant de se rendre compte qu'on arrive à les contrer".
Olivier Caisso
(deuxième ligne de Brive): "On avait préparé ce match de la meilleure manière. On a mis tous les ingrédients à savoir l'agressivité, le combat. Après on a essayé de faire du jeu. On bat une très belle équipe de Llanelli, du niveau H Cup, ça fait vraiment plaisir et ça montre que notre place est dans le Top 14. Aujourd'hui, on arrive à une demi-finale d'une coupe européenne, c'est du bonus pour cette équipe, pour tous ces jeunes et pour tous ceux qui n'ont pas forcément beaucoup de temps de jeu en Top 14. On savoure pleinement cette victoire et on va avoir une demie à jouer à Biarritz. On va y aller avec beaucoup d'ambition et d'envie".
Nigel Davies (manageur de Llanelli): "Nous sommes évidemment déçus, mais cette équipe de Brive nous a surpris par sa volonté et son engagement. Ce match vient dans une saison où les choses n'ont pas été simples. En dépit de cette défaite, on sait que tout n'a pas été négatif, mais il nous faudra travailler dur et préparer la saison prochaine".

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze