Stade Français rose Roncero Bousses Szarzewski 09 2010
Le pilier argentin Roncero au soutien défensif | AFP - Nicolas Tucat

Bourgoin et Paris premiers de cordée

Publié le , modifié le

Le CSBJ et le Stade Français entament ce jeudi les joutes continentales. Pour cette première soirée du Challenge européen, les Isérois se rendent à Newcastle tandis que le club de la capitale aura la tâche a priori plus facile contre Parme à Charléty. Vendredi, Agen et Brive reçoivent respectivement Gloucester et Padoue. La Rochelle (à Rovigo) et Montpellier (à Exeter) jouent samedi, Bayonne dimanche face aux Harlequins (18h45, France 4).

BAYONNE-HARLEQUINS EN DIRECT SUR FRANCE 4 DIMANCHE

La deuxième Coupe d'Europe –par ordre de niveau- n'a jamais vraiment intéressé les clubs français. Si l'on excepte les années de lancement de cette compétition secondaire aujourd'hui appelée Amlin Challenge Cup (du nom du sponsor), les équipes tricolores n'ont guère brillé. Depuis la victoire de Pau en 2000 (qui venait après les succès de Bourgoin, Colomiers et Montferrand), seul Clermont s'est imposé, en 2007 face à Bath. Bourgoin et Toulon ont certes disputé les deux dernières finales mais ils sont tombés sur plus fort avec Northampton et Cardiff.

La raison est simple: les clubs français considèrent ce Challenge comme un lot de consolation, pas comme une chance de conquérir un nouveau trophée qui offre pourtant un billet pour la H Cup, la grande Coupe d'Europe. Cette saison encore, les représentants de l'ovalie bleue ne disputeront pas cette épreuve à fond. Hormis le Stade Français et Bayonne, aucun ne jouera vraiment le jeu. Avec un calendrier très contraignant en Top 14 (26 matches pour assurer le maintien, plus d'éventuels barrages, demi-finale et finale pour les plus ambitieux), cinq des clubs français engagés (Montpellier, Brive, Bourgoin, Agen et La Rochelle) ne forceront pas leur talent. Le cas de Montpellier est le plus significatif.

Montpellier et Bourgoin le délaissent

Révélation du début de saison en championnat, le club héraultais a décidé de ne pas inscrire en Challenge ses trois joueurs les plus emblématiques, le demi de mêlée Julien Tomas, l'ouvreur François Trinh-Duc et le capitaine Fulgence Ouedraogo, également susceptibles d'être appelés au sein du XV de France. "Je pense que le Challenge européen et une opportunité pour les joueurs qui n'ont pas beaucoup de temps de jeu, de jouer", a diplomatiquement résumé l'entraîneur montpelliérain Fabien Galthié. "C'est plus facile de faire entrer des joueurs qui n'ont pas beaucoup de temps de jeu dans cette compétition. Sachant que François, Fulgence etc... sont des joueurs qui ont beaucoup de minutes au compteur et il faut bien gérer ces minutes au compteur", a-t-il poursuivi.

Même son de cloche ou presque du côté du CSBJ. Bourgoin, qui avait atteint la finale du Challenge en 2009, a d'autres chats à fouetter. Le club nord-isérois est engagé dans une lutte à trois pour le maintien en Top 14 avec les promus Agen et La Rochelle et vient seulement de quitter la dernière place qu'il occupait depuis la première journée. "Avec notre début de saison délicat en championnat sur le plan comptable, on va essentiellement se servir du Challenge européen pour faire tourner notre effectif. Il y a certains cadres qui ont besoin de souffler et des jeunes que nous n'avons pas pu utiliser davantage en championnat qui auront l'occasion de s'illustrer", a expliqué l'entraîneur Xavier Péméja. Le SUALG (qui reçoit Gloucaster samedi), le Stade Rochelais (opposé aux Italiens de Rovigo et dans la poule qu'Agen) voire Brive (face à Padoue d'entrée) possèdent la même problématique.

Paris et Bayonne le considère

Non qualifié pour la Coupe d'Europe pour la première fois depuis 2002, le Stade Français affrontera Parme, Bucarest et Leeds mais n'entend pas, à l'en croire, brader la compétition. "Chaque fois qu'on va sur le terrain, c'est important de gagner. On porte nos couleurs. On n'est pas qualifié pour la Coupe d'Europe mais pour le Challenge. Il faut avoir l'humilité de comprendre où on est", a insisté le directeur sportif parisien Michael Cheika. Sur une phase descendante en Top 14, Bayonne entend utiliser le Challenge pour se remobiliser. "C'est l'assurance de grosses oppositions comme (dimanche) contre les Harlequins. Il peut nous permettre de stopper l'hémorragie. Ce type de matches de matches peut nous maintenir dans un tempo élevé", a estimé le capitaine Julien Puricelli.

Le programme de la 1ère journée

Jeudi 7 octobre:
Poule 3:
(20h45) Newcastle (ENG) - Bourgoin (FRA)
Poule 4:
(20h45) Stade Français (FRA) - Parme (ITA)

Vendredi 8 octobre:
Poule 2:
(20h00) Brive (FRA) - Padoue (ITA)
(20h45) Sale (ENG) - El Salvador (ESP)
Poule 5:
(18h30) Agen (FRA) - Gloucester (ENG)

Samedi 9 octobre:
Poule 1:
(15h00) Prato (ITA) - Connacht (IRL)
Poule 3:
(16h00) Exeter (ENG) - Montpellier (FRA)
Poule 4:
(14h00) Bucarest (ROU) - Leeds (ENG)
Poule 5:
(15h00) Rovigo (ITA) - La Rochelle (FRA)

Dimanche 10 octobre:
Poule 1:
(18h45) Bayonne (FRA) - Harlequins (ENG)