Serge Blanco
(L'ex) président du Biarritz Olympique, Serge Blanco | AFP - GAIZKA IROZ

Blanco démissionne de la présidence du BO, la fusion basque remise en cause

Publié le , modifié le

Serge Blanco a démissionné de la présidence du Biarritz Olympique, après le vote négatif des membres du Biarritz Olympique Omnisports quant au projet de fusion avec Bayonne pour constituer une équipe professionnelle unique au Pays basque. De fait, la fusion devrait ne pas être officialisée.

Depuis le lancement de l'idée, le processus de  fusion des deux clubs se heurte toujours à de fortes oppositions. Il s'est traduit ce jeudi par un vote négatif du secteur associatif du BO (détenteur du numéro d'affiliation à la FFR). Mis devant le fait accompli, Serge Blanco, qui n'a pas obtenu la majorité des deux tiers, a donc décidé de quitter le navire du BO. 

Pas de fusion

Ceci met fin -provisoirement ? - au projet de fusion avec l'Aviron bayonnais, feuilleton qui a enflammé le Pays basque ces dernières semaines, notamment à Bayonne où on s'inquiétait surtout du vote de l'assemblée générale du rugby amateur vendredi prochain; c'est en tout cas une surprise pour tous les observateurs. Le comité directeur du BO, réuni la semaine dernière, s'était en effet prononcé en faveur de la fusion par 20 voix sur 21. Le club quintuple champion de France avait aussi réussi à convaincre la ville de lui voter jeudi dernier une avance sur cinq ans du montant de la subvention annuelle. Le vote de ce jeudi est donc un camouflet pour le président Blanco, ardent défenseur d'un rapprochement avec Bayonne dont il avait dessiné les contours cet hiver avec son homologue bayonnais. 

Le président du BOPB a laissé  transparaître sa déception et sa colère, et annoncé sa démission avant de  quitter les lieux.  Blanco, 56 ans, ancien arrière international (93 sélections) et légende du  rugby, avait pris la présidence du BO, son seul et unique club en tant que joueur, de 1995 à 1998, puis depuis 2008, après un intermède de dix ans passés à la tête de la Ligue Nationale de Rugby (LNR).

En créant un nouveau club, alors que le BO et l'Aviron connaissent des difficultés financières, Serge Blanco  et le président bayonnais, Manuel Mérin, voulaient repartir en Pro D2 mais avec l'objectif d'une montée rapide en Top 14.  Car, à l'issue de la saison 2014-2015, après la relégation en Pro D2 de  l'Aviron et l'échec du BO à remonter en Top 14, aucun club basque ne jouera dans l'élite la saison prochaine, et cela pour la première fois de l'histoire.

Christian Grégoire