Marcelo Bosch
Marcelo Bosch repris par les Saracens | OLLY GREENWOOD / AFP

Biarritz vainqueur avec le bonus des Ospreys

Publié le , modifié le

Pour aller en quarts de finale de H Cup, Biarritz devait battre les Ospreys avec le bonus, ce qu'ils ont fait (36-5), et compter sur un revers des Saracens à Trévise. Mais les Anglais ont gagné (26-20), conservant la 1ère place de la poule 5. Cardiff, vainqueur du Racing (36-30), et Edimbourg, vainqueur des London Irish (34-11), prennent les deux derniers tickets pour les quarts. Du coup, le BO se console avec une qualification pour les quarts de l'Amlin Cup.

L'espoir était mince. Mais il demeure encore. Une seule chose est acquise: Biarritz ne terminera pas premier de la poule 5. En s'imposant largement contre les Ospreys (36-5), en dominant une première période de la tête et des épaules, avec un essai inscrit par Ngwenya dès la 5e minute (7-0), qui doublait la mise à la 11e après avoir été envoyé en bout de ligne par Blashaw (14-0), les Biarrots n'avaient pas mis la charrue avant les boeufs dans cette dernière rencontre de la phase de poule. Une pénalité de Yachvili, particulièrement incisif à la veille de débuter un nouveau stage avec l'équipe de France à Marcoussis, puis un carton jaune de Fotuali (44e), et les Basques prenaient le large avec un essai de Baby (51e), à qui ont avait refusé justement un premier essai en 1ère période (22-0). L'arrière anglais du BO était encore une fois présent dans la ligne d'attaque pour aplatir le ballon à la 59e minute malgré le retour de Shane Williams (29-0). Et si une erreur de concentration offrait l'honneur aux Gallois (essai de Hibbard, 62e), Ngwenya reprenait la marche en avant avec un troisième essai personnel (63e, 36-5). La copie était très concluante sur un terrain lourd, mais cela ne suffisait pas aux hommes de patrice Lagisquet pour s'emparer de la première place.

Car dans le même temps, les Saracens ont renversé la vapeur d'un match mal engagé à Trévise. Menés (17-10) juste avant la pause, les Anglais ont refait leur retard et remporté le match (26-20) qui leur offre cette première place qualificative directement pour les quarts de finale. Pour les accompagner, Biarritz doit attendre un sacré concours de circonstance favorable. C'est en poule 2 que cela se passe. Et il faut, ni plus, ni moins, que Cardiff ou Edimbourg, qui jouent tous deux à domicile, s'inclinent sans prendre le bonus défensif, respectivement contre le Racing-Métro et les London Irish. Le BO doit donc s'armer de patience, et faire un sacré voyage dans ses croyances pour continuer son aventure européenne, et ne pas faire de la défaite à Trévise (30-26) le fossoyeur de ses ambitions.

Une carte à jouer pour Toulouse et Clermont

Un autre constat s'impose: aucun club français ne recevra son quart de finale. Après avoir perdu un représentant cette année, le rugby tricolore n'est plus à la fête sur la scène européenne. Avec trois représentants (Munster, Leinster, Ulster), le rugby irlandais est en pleine forme. Le tableau des quarts des finales est désormais connu avec les qualifications des Anglais des Saracens, des Ecossais d'Edimbourg et les Gallois de Cardiff.

Comme en 2004, Toulouse retrouve les Ecossais d'Edimbourg au stade des quarts. A l'époque, c'était au Stadium. En avril, ce sera à Murrayfield. Pas de quoi effrayer les quadruples champions d'Europe. Ils retrouveront une équipe joueuse mais en déficit de puissance à l'image du XV de l'Ecosse. En revanche, Clermont aura un déplacement plus ardu chez les rugueux et physiques Saracens. Un registre dans lequel Clermont sait mieux que rivaliser comme l'a prouvé les victoires face au Leicester et à l'Ulster.

Les affiches des quarts de finales de la Coupe d’Europe (6, 7, 8 avril)
Munster – Ulster
Leinster – Cardiff
Edimbourg - Toulouse
Saracens – Clermont

Le tableau des demi-finales de la Coupe d’Europe 27-28-29 avril (match chez le premier nommé)
le vainqueur de Munster - Ulster contre le vainqueur Edimbourg - Toulouse
le vainqueur de Saracens - Clermont contre le vainqueur de Leinster – Cardiff

Voir la video

Voir la video