Bath Biarritz Ngwenya Abendanon placage H Cup 10 2010
Ngwenya (Biarritz) face à Abendanon (Bath) | AFP - Adrian Dennis

Biarritz, Toulon et Castres en quête d’exploit

Publié le , modifié le

Les trois clubs français ont beaucoup à gagner et donc à perdre samedi. Biarritz s’est compliqué la tâche en perdant en Ulster. La victoire est impérative face à Bath, en espérant un bonus offensif. Toulon est certes qualifié mais espère recevoir en quart. La mission est donc simple : gagner chez les Ospreys. Castres n’a pas encore tout perdu et vise le quart de finale… en Challenge européen en cas de succès sur Northampton.

"Cette fois, contre Bath, c'est vraiment un huitième de finale. En gagnant on finira, au pire, meilleur second, synonyme de quart de finale. C'est l'objectif de la saison", déclare Imanol Harinordoquy même si les Biarrots rêve de recevoir à Anoeta. Le club aussi puisqu'un match à domicile peut rapporter jusqu'à 1 millions d'euros de recette. Battus en Ulster (9-6), avec qui ils partagent la tête de la poule (17 points), le finaliste 2010 n'est pas favori pour la première place. En effet, l’Ulster a les moyens de prendre le bonus offensif à Aironi. Le scenario idéal est donc de battre Bath avec le bonus offensif pour assurer la première place. Seul hic : les Anglais n’ont concédé que qu’une seule défaite avec bonus offensif à son adversaire lors de ses 29 dernières rencontres de H Cup. "L'objectif ? Gagner contre Bath, qui va être difficile à manœuvrer. Puis essayer de marquer des essais", rappelle-t-il. "Si on peut marquer quatre essais sur les quatre premières actions je signe de suite !", s'amuse-t-il en rêvant de bonus offensif. "C'est sûr qu'on aime bien se retrouver au pied du mur pour tout donner. En tout cas ne plus avoir de choix à faire ! Ça nous a souvent bien réussi".

Éclatant vainqueur (32-16) du Munster dimanche dernier, le RC Toulon a réussi à trouver les ingrédients d'une qualification inattendue pour les quarts de finale de la Coupe d 'Europe, une compétition que l'équipe de Philippe Saint-André découvrait pour la première fois cette saison. Pour finir le travail et recevoir à Mayol, les Toulonnais doivent s’imposer chez les Ospreys qui restent sur 11 victoires à domicile où ils n’ont plus perdu face à un club français depuis 2004. Mission impossible ? Voici quelques raisons d’en douter. L’effectif toulonnais regorge de joueurs responsables et affiche beaucoup de solidarité et de confiance, entretenues par le coach français. Le souvenir de la "leçon" de Thomond Park (selon le mot de l'entraîneur des avants, Aubin Hueber) reçue par les Rouge et Noir en Irlande nourrit la motivation des Varois, soucieux de montrer un autre visage. Même avec un équipe très remaniée puisque Wilkinson sera le seul du quinze titulaire contre le Munster, mais encore très compétitive, le RCT rêve d’un nouvel exploit européen.

Face à Northampton, invaincu en cinq rencontres en H Cup et deuxième du championnat anglais, Castres ne part pas favori. En outre, le duo Travers-Labit a fait tourner l’effectif pour préserver les joueurs blessés (Hoeft, Teulet, Cabannes, McIntyre) en vue de la réception du Stade-Français mercredi. Face à une équipe qu’ils auraient pu battre lors de la première journée si un essai valable n’avait pas été injustement refusé par l’arbitre (18-14), les Castrais ont un objectif : gagner pour terminer 3e, 4e ou 5e meilleurs deuxièmes et ainsi être reversés en quart de finale du challenge européen.

Mathieu Baratas