Takudzwa Ngwenya Biarritz VS Bath H-Cup 01 2011
Takudzwa Ngwenya à l'attaque | AFP - Adrian Dennis

Biarritz file en quarts

Publié le , modifié le

Grâce à une prestation pleine de panache, le Biarritz Olympique s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe en battant à Aguilera, les Anglais de Bath (26-19). Une victoire bonifiée qui permet aux Basques de conforter leur place de leader dans la poule 6, devant les Irlandais de l'Ulster, tombeurs des Italiens d'Aironi (43-6). Toulon, déjà qualifié, a été battu par les Ospreys 29-17, les Toulonnais joueront leur quart de finale à l'extérieur.

Et de trois !

Jean-Michel Gonzalez  (entraîneur de Biarritz): "L'objectif était dese qualifier pour les quarts de  finale, il est réalisé et je suis content. C'est vrai qu'on s'était mis en  difficulté en perdant à Aironi, on s'était fixé le défi de gagner en Ulster, cela n'a pas été fait même si on a pris un point, il fallait donc gagner aujourd'hui en prenant le bonus, c'est fait. On a fait une grosse entame  en marquant deux essais, on aurait pu en marquer un troisième avant la mi-temps  mais on s'est précipité en jouant individuellement. Les choses ont été  recadrées à la mi-temps et en marquant ce troisième essai, on les a mis à mal. Maintenant, il faut attendre ce qui va se  passerdimanche. Si on ne joue pas ce quart de finale à domicile, ce sera de  notre faute. Si nous avions été si bons que cela, nous n'aurions compté sur  personne pour accueillir ce quart de finale".

Après Toulouse et Toulon, c'est au tour de Biarritz de décrocher son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France. Finalistes malheureux en 2010, les Biarrots finissent en tête de leur poule grâce à leur victoire bonifiée sur Bath (26-19). Partis pied au plancher, ils n'ont pas mis longtemps à imposer leur cadence. Yachivili a ouvert les compteur après seulement 10 minutes de jeu. Un contre sur Barkley permettait au demi de mêlée basque d'inscrire le premier essai du BO, un essai qu'il transformait sans ciller (7-0). Dix minutes plus tard, Balshaw, ancien joueur de Bath, effectuait un joli une-deux avec Haylett-Petty, longeait la ligne et s'en allait aplatir après avoir littéralement scotché Claassen. Le pied de Yachvili assurait dans la foulée la transformation (14-0). Et c'est sur ce score sans appel que les deux formations rentraient aux vestiaires après une première mi-temps à sens unique.

La seconde période démarrait sur les mêmes bases et les Biarrots enfonçaient rapidement le clou sur un nouvel essai de Balshaw (21-0). Il ne manquait alors plus qu'un essai aux Biarrots pour s'assurer la qualification pour les quarts. C'était Ngwenya qui, un quart d'heure avant la fin, trouvait la faille. Il profitait en effet d'un espace créé par le centre Bosch pour crucifier les Anglais. Entre-temps, ces derniers avaient un sursaut d'orgueil et revenaient dans la partie en inscrivant un essai par Hooper. Biggs redonnait une bonne dose d'espoir aux troupes de Steven Meehan grâce à deux réalisations transformées impeccablement par Vesty. Mais cela ne suffisait pas pour inverser la vapeur. Les Biarrots l'emportaient 26 à 19 et sont ainsi bien placés pour jouer leur prochain match à domicile. Il leur faudra toutefois attendre les derniers matches de poule pour s'en assurer.

Toulon jouera son quart à l'extérieur

Le RC Toulon, déjà qualifié, disputera hors de ses bases le premier quart de finale de Coupe d'Europe de son  histoire, conséquence de sa défaite 29 à 17 à Swansea face à la province  galloise de Neath-Swansea Ospreys. Avec 17 points, les Toulonnais ont perdu toute chance de figurer parmi les  quatre meilleurs premiers de poule, synonyme de quart à domicile. Mais le RCT  s'en contentera, une semaine après avoir assuré sa place en quarts dès sa première participation européenne en étrillant (32-16) les Irlandais du Munster. Les Ospreys, eux, sont éliminés.

Les Toulonnais ont laissé filer un match qu'ils maîtrisaient allègrement.  Ils menaient 14 à 9 à la pause après deux essais de Rory Lamont et de Matt  Henjak transformés par Jonny Wilkinson contre trois pénalités de Dave Biggar. Wilkinson ajoutait une pénalité après la pause avant la remontée galloise. L'ouvreur Dave Biggar inscrivait coup sur coup deux pénalités avant l'essai de  l'ailier Nick Walker bien servi par Shane Williams, qui effectuait son retour à  la compétition après deux mois d'absence. Le centre James Hook transformait et ajoutait une pénalité pour consolider  la victoire galloise avant l'essai définitif du 2e ligne Alun Wyn Jones.

A noter que Northampton s'est assuré un quart de finale à domicile contre un des deux meilleurs seconds en s'imposant 23-12 à Castres. Les Castrais visaient leur 3e succès à domicile dans la compétition mais contre le premier de la poule 1, les joueurs de Labit et Travers, ont rapidement craqué. Les Anglais creusaient l'écart en un quart d'heure grâce à deux essais d'Ansbro (12) et de Dowson (27) et un drop de Myler (25). Castres parvenait à réduire la marque par son ouvreur Bernard (30), tout en  puissance et la fin de la première mi-temps était sifflée sur le score de 15-7. En deuxième période, Castres mettait la pression sur Northampton mais  butait sur la défense anglaise sur une série de percussions (50). C'est finalement Northampton qui inscrivait un 3e essai, par Foden, après une belle percée d'Ansbro, puis une pénalité (69) de Myler. En fin de match, Tillous-Bordes aplatissait derrière la ligne mais trop tard pour revenir sur les Saints. "Nous n'avons pas atteint notre objectif puisque nous voulions absolument  préserver notre invincibilité à domicile. Nous avons trop subi en première  mi-temps. On a rendu trop de ballons. C'est une bonne équipe, avec beaucoup  d'internationaux habitués à jouer au plus haut niveau", a ainsi déclaré l'entraîneur de Castres Laurent Labit.

Isabelle Trancoën