Top 14 Bayonne Clermont Peyras 092010
Le Bayonnais Peyras | AFP - Pierre Andrieu

Bayonne limite les dégats, Bourgoin sombre

Publié le , modifié le

Les deux équipes françaises en lice en matches avancés de la deuxième journée du Challenge Européen vendredi se sont toutes deux inclinées. Mais si Bayonne a ramené de la province irlandaise du Connacht un point de bonus défensif (16-13), Bourgoin a enregistré sa deuxième défaite, à domicile, contre les Anglais d'Exeter (19-34). Dimanche, Paris a poursuivi sur sa belle lancée en s'imposant à Leeds 22-13.

Bayonne, vainqueur (16-12) des Harlequins de Londres la semaine dernière, a  arraché le bonus grâce à un essai de David Roumieu, transformé par  Peyras-Loustalet, à douze minutes de la fin, trois minutes après un essai de  Duff (16-6, 65e).  L'Aviron est provisoirement en tête de la poule, à égalité avec son  adversaire du jour (5 pts), en attendant la confrontation entre les Harlequins  (1 pt) et les Italiens de Prato (4 pts) samedi.

Bourgoin, finaliste de l'épreuve l'an dernier, a, lui, sérieusement  compromis ses chances et pointe à la dernière place du groupe 3 mené par  Montpellier.      Malgré un essai en début de rencontre par Bougherara (7), les Berjalliens  ont rapidement payé leur indiscipline en encaissant dès la première mi-temps  deux essais (18, 32) et quatre pénalités par Steenson qui les ont mis largement  derrière leurs adversaires à la pause (5-26). Ils ont entretenu brièvement l'espoir en début de deuxième mi-temps par  Va'aulu (42) avant de se faire à nouveau distancer par les Anglais.

Le Stade Français a poursuivi dimanche sa marche  victorieuse dans le Challenge européen en s'imposant dans la difficulté  chez les Anglais de Leeds (22-13) et conforte sa première place de la poule 4. Le club parisien, qui avait battu (57-6) les Italiens de Parme en ouverture  de la compétition, a rattrapé un retard de sept points à la pause (3-10) après  avoir encaissé deux essais, grâce à quatre pénalités et un drop de l'Argentin  Martin Rodriguez Gurruchaga et un essai sur contre de Guillaume Boussès,  transformé par son arrière.