Uini Atonio
Le pilier de La Rochelle, Uini Atonio | AFP - NICOLAS TUCAT

Atonio: "C'était un rêve"

Publié le , modifié le

Pour le pilier droit néo-zélandais Uini Atonio, être appelé pour la première dans le groupe du XV de France à l'occasion du stage de trois jours à Marcoussis (Essonne) en vue des tests de novembre, était "un rêve", a-t-il dit dimanche au rassemblement à Orly (Val-de-Marne).

Qu'avez-vous ressenti lorsque la liste des trente joueurs retenus  pour ce stage jusqu'à mercredi a été publiée, dimanche dernier ?
Uini Atonio
: "Je me suis dit +ouah+ ! Je n'y croyais pas, ce n'est que le  lendemain que j'ai réalisé. C'est énorme, pour moi et ma famille, car il y a  beaucoup de bons piliers droits en France. Bon, avec la montée en Top 14 de La  Rochelle et nos bons quatre-cinq premiers matches cette saison, je m'attendais  quand même un peu (à être appelé, NDLR). Mais peut-être pas dès ce stage, même  si j'espérais quand même un peu. En tout cas je n'aurais pas été vraiment  triste si je n'avais pas été appelé."

Dans quel état d'esprit abordez-vous ce stage ?
Uini Anton
: "Je suis très content et en même temps timide. Car je suis le seul rochelais, je ne connais personne hormis Lylian Barthuel, le kiné, qui est  aussi celui de La Rochelle. Je suis avec de très grands joueurs que je  regardais auparavant à la télé. Là je suis avec eux. Je suis sans voix. C'était  un rêve. Maintenant au travail, mais je pense que ça va être cool, ça va bien se passer."

Certaines voix se sont élevées en France contre la sélection de joueurs  étrangers dans le XV de France. Qu'en pensez-vous ?
U A
: "Je n'y fais pas attention, je ne regarde pas ça. Les All Blacks font  bien appel à des joueurs étrangers, alors pourquoi pas les Français?"

AFP