Aristide Barraud
Aristide Barraud sous les couleurs du Stade Français. | MAXPPP

Aristide Barraud, blessé lors des attentats de Paris : "Je suis heureux d'être en vie"

Publié le , modifié le

Aristide Barraud, ancien joueur du Stade Français, se trouvait au Petit Cambodge le soir des attentats. Gravement blessé, le demi d’ouverture qui joue actuellement en Italie à Mogliano, est sorti de son silence ce jeudi sur les réseaux sociaux.

"La route est encore longue, mais dans quelques mois je serai sur les terrains". Le soir des attentats, Aristide Barraud, 26 ans, était à la terrasse du Petit Cambodge. L’un des restaurants pris pour cible par les terroristes. Le rugbyman formé à Massy a été touché par deux balles, une dans le poumon, l’autre dans la jambe. Rapidement pris en charge par les secours, le demi d’ouverture se fait opérer, et survit. Sorti de l’hôpital il y a deux semaines, l’ancien joueur du Stade Français s’est exprimé pour la première fois sur les réseaux sociaux depuis les attentats. Dans une publication sur sa page Facebook, il donne de ses nouvelles et annonce que sa "récupération se passe bien".

Aristide Barraud en profite pour remercier sa sœur, ses amis, les chirurgiens, mais aussi Serge Simon. Ce dernier est consultant pour RMC, et dînait au-dessus du Petit Cambodge, chez des amis, au moment de l’attaque. D’après le site Rugbynistère, il est allé porter secours aux blessés dès le départ des terroristes. "Selon les médecins je dois la vie à ma force mentale et ma condition physique écrit Barraud, je pense que je la dois surtout à la force de ma soeur et de mes amis qui m'a maintenue éveillé, au travail formidable des chirurgiens et l'intervention miraculeuse de Serge Simon. Je ne pourrais jamais les remercier assez fort".

Le joueur de Mogliano compte bien retrouver le chemin des terrains, dès qu’il sera entièrement rétabli. « Il  reste beaucoup d'épreuves, je suis prêt, je reviendrai plus fort ». Avant de traduire le reste de sa publication en italien, Aristide Barraud conclut par un message de paix : "Je suis heureux d'être en vie. J'aime toujours Paris. L'amour est plus fort que la mort. Paix à nous, paix à tous."