Altrad Laporte portrait
Bernard Laporte, le président de la FFR, avec le président de Montpellier et ténor du bâtiment, Mohed Altrad | FRANCK PENNANT / AFP

Altrad sur les maillots du XV de France pour 5 matches

Publié le , modifié le

Le groupe du propriétaire de Montpellier Mohed Altrad, qui fabrique du matériel pour le secteur du bâtiment, sera bien le tout premier sponsor du maillot du XV de France.

La Fédération française de rugby (FFR) l'a confirmé mardi lors d'une conférence de presse. La mention "#France 2023", en référence à la candidature de la France à la Coupe du monde 2023 de rugby, avec en-dessous "soutenu par Altrad" figurera au recto du maillot du XV de France dès samedi dans le Tournoi des six nations en Italie. Et ce, jusqu'à la fin des tests-matches de novembre 2017 pour un montant compris "entre 0 et 3 millions d'euros", a indiqué à Marcoussis Serge Simon, numéro 2 de la FFR.

Le 12 février, lors du match contre l'Ecosse, les Bleus avaient déjà arboré ce soutien à #France2023 mais sans la publicité pour le fabriquant de matériel pour le bâtiment. Samedi ce sera la première fois qu'une entreprise privée apparaît sur le maillot français. Après novembre 2017, un autre sponsor pourrait apparaître sur le maillot des Bleus. "Le dossier est ouvert. On va rencontrer un à un tous les partenaires officiels de la Fédération (Adidas, Orange, BMW, GMF, Société Générale, NDLR) qui sont dans le cadre de leur contrat prioritaires. On espère que la commercialisation sera effective pour le Tournoi-2018", a indiqué Simon.

Révolution française

La France était la dernière sélection majeure du rugby mondial à ne pas avoir accolé de sponsor sur son maillot. Simon n'avait pas hésité à évoquer une "révolution copernicienne". Le nouveau président de la FFR Bernard Laporte, élu le 3 décembre, avait souhaité pendant sa campagne mettre fin à cette exception, l'apparition de la publicité sur le maillot de l'équipe de France servant dans son projet à financer la formation et les disciplines moins exposées. "C'est une bonne chose de vendre le maillot de l'équipe de France à un beau fleuron français", avait-il indiqué en avril 2016 à Bègles. Altrad est actionnaire majoritaire du club de Montpellier (MHR), qui a remporté en 2016 son premier trophée avec le Challenge européen, depuis 2011. Il ambitionne de prendre possession du club anglais de Gloucester mais se heurte à des résistances, notamment en raison du fait que les deux clubs pourraient se retrouver face à face en Coupe d'Europe.

francetv sport @francetvsport