Albi-rugby
Albi-rugby |

Albi bien calé dans l'ascenseur

Publié le , modifié le

Albi a conforté sa position de leader de ProD2 dimanche en disposant du LOU, l'un de ses principaux rivaux pour l'accession dans le Top 14. Les Tarnais ont vraiment toutes les cartes en main pour monter dans l'ascenseur et retrouver dès cette saison les terrains de l'élite qu'ils viennent d'abandonner.

Les Albigeois creusent l'écart au classement et tiennent solidement cette première place synonyme de remontée directe. Mais ils ont pourtant souffert face à des Lyonnais battus 20-15, qui sont tout de même parvenus à prendre un point de bonus; troisièmes au classement, il n'ont pas abdiqué après plusieurs saisons au cours desquelles ils échouent de bien peu. Autre prétendant des saisons antérieures, Oyonnax semble rentrer dans le rang après une nouvelle défaite sur la pelouse de Grenoble (19-16).
Du coup, derrière Albi, la course est ouverte. Aurillac pour l'instant tient la corde à la deuxième place, même si l'équipe du Cantal a manqué une réelle possibilité de faire le break sur ses poursuivants, en s'inclinant sur sa pelouse face à Narbonne (18-23). A ce stade de la compétition, l'opposition directe entre les deux premiers la semaine prochain vaudra son pesant d'or puisque pour le coup, Albi aura l'opportunité d'enfoncer le clou en recevant Aurillac.

Deux outsiders se positionnent derrière le trio de tête, et en situation potentielle de barragistes. Bordeaux (5e) qui retrouve enfin des couleurs après plusieurs saisons dans le ventre mou de la Pro D2 au cours desquelles le club a entamé une reconstruction qui porte aujourd'hui ses fruits, en dépit de sa défaite (19-14) samedi devant  l'étonnant promu Carcassonne (4e),  visiblement toujours sur la dynamique de la montée, et qui fait mieux que réussir son apprentissage. Au contraire de l'autre promu Saint-Étienne, qui se bat avec ses moyens sans parvenir à renverser le cours des événements, comme l'a montrée encore sa courte défaite à Aix-en-Provence 9-3.
Les Stéphanois n'ont que 9 points mais ils ne sont pas si loin des Aixois (13 pts) ni même de Dax (16 pts), premier non relégable, lourdement battu à Tarbes (26-6) et qui semble avoir du mal à soutenir le rythme.