Mathieu Blin
Mathieu Blin, l'un des coach du SU Agen | JEAN MICHEL MAZET Crédit: PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI

Agen un poil trop court

Publié le , modifié le

Il a manqué moins de trente secondes à Agen pour disposer des Anglais de Bath lors de cette 2e journée du Challenge européen. Les Britanniques se sont imposés sur le fil (27-22) grâce à un 4e essai inscrit in extremis. Un essai logique mais cruel qui laisse des regrets aux Lot-et-Garonnais, vaillants mais dominés devant. La qualification s'éloigne. Dans l'autre match avancé, Bordeaux-Bègles s'est incliné 25-13 à Gloucester.

Dans ce duel au sommet entre les deux leaders de la poule (5 points chacun), le suspense a duré un long moment même si le staff d'Agen avait choisi de titulariser de nombreux jeunes joueurs (Bataille, Lamoulie, Petre, Bales, Erbani, Julien). Les Agenais, vêtus de rouge, ouvraient la marque dès la 4e minute sur leur première occasion: sur un petit coup de pied par-dessus la défense de Raphaël Lagarde, Benjamin Petre récupérait le cuir et aplatissait dans l'en-but. Avec la transformation, le SUALG menait d'emblée 7-0. Dans la foulée, l'ouvreur néo-zélandais Stephen Donald réduisait l'écart sur une pénalité bien placée consécutive à une faute agenaise, un ballon gardé au sol par le pilier Schwalger (7-3).

Malgré un vent favorable aux visiteurs dans cette première période, les Lot-et-Garonnais dominaient territorialement, enchaînant bien entre avants et trois-quarts. Agen manquait l'essai du break après le premier quart d'heure lorsque Afatia était empêché d'aplatir par Day. Juste après, les locaux bénéficiaient d'une pénalité aux 35 mètres pour une mêlée écroulée: Lagarde ajoutait trois points (10-3, 22e). A la demi-heure, l'arbitre sanctionnait un hors-jeu des arrières agenais mais Donald ratait la pénalité des 25 m. Mais le pack anglais dominait outrageusement en mêlée fermée et Bath était récompensé sur une poussée efficace à cinq mètres de la ligne pour un essai de filou du demi-de-mêlée Claassens, non transformé par Donald (10-8, 36e). La pause était atteinte sur ce court avantage pour les Rouges d'un jour.

Chassé-croisé

Dès l'entame de la seconde période, Agen marquait trois nouveaux points après une faute au sol (plongeon) sur un ruck. Lagarde donnait un peu d'air aux siens (13-8, 45e). Deux minutes plus tard, Bath reprenait l'avantage sur un magnifique essai signé Eastmond en coin: un mouvement enclenché par les trois-quarts, une percée de 50 m et des passes dans le bon tempo, avant un renversement sur l'autre aile pour aller en terre promise. Donald transformait (13-15). Mais Agen ajoutait trois points en profitant d'une grossière faute (écran des soutiens du sauteur): 16-15 (50e). A la 55e, les Bleu et Blanc inscrivaient un troisième essai suite à un beau mouvement débuté par un gros travail des avants et conclu par des arrières virevoltants. L'essai de Donald n'était pas transformé par lui-même (16-20).

Les Agenais recollaient immédiatement sur une nouvelle pénalité de Lagarde des 40 m, vent dans le dos, après une faute au sol adverse (19-20). Et ils repassaient devant à la 71e sur une pénalité de Lagarde des 35 m suite à une faute de soutien anglaise sur un ruck (22-20). A quatre minutes du terme, Lagrange se mettait à la faute –au sol- et récoltait un carton jaune. Les Agenais terminaient la rencontre à 14… Et ce qui devait arriver arriva ! Louw inscrivait l'essai de la victoire (et du bonus) sur la dernière offensive du match pour un succès mérité mais terrible pour le SUA. Il restait seulement 25 secondes à jouer…