Le président de la FFR Bernard Laporte
Le président de la FFR Bernard Laporte | GIUSEPPE CACACE / AFP

Affaire Laporte-Altrad : septième démission à la commission d'appel de la FFR

Publié le , modifié le

La commission d'appel a enregistré une nouvelle démission, celle du magistrat Jean Ormières. C'est le septième départ depuis la révélation de l'affaire mi-août.

Le magistrat Jean Ormières a annoncé mercredi sa démission de la commission d'appel de la Fédération française de rugby (FFR), à la suite de pressions supposées de Bernard Laporte à l'encontre de celle-ci. "J'ai tardé à donner ma démission car je ne voulais pas donner le sentiment de désavouer le président (de la commission) Jean-Daniel Simonet, qui garde toute mon amitié et dont je ne remets pas en doute l'honnêteté, pas plus que celle des autres membres" a-t-il expliqué à l'AFP. "Mais je suis magistrat et il était devenu gênant, dans ma position, de continuer à siéger. Je ne veux pas être mêlé au climat de suspicion, ni être l'otage d'une guerre entre la Fédération et la Ligue (nationale de rugby, LNR)" a-t-il ajouté.

Vidéo : tout comprendre de l'affaire Laporte-Altrad

Après Jean Ormières, Philippe Peyramaure, Benjamin Peyrelevade, Julien Bérenger, Vincent Chaumet-Riffaud, Patrice Michel et Olivier de Chazeaux, le magistrat est le septième membre a démissionné de la commission depuis la révélation de l'affaire mi-août. 

AFP