15 propositions pour rendre plus compétitif le XV de France

15 propositions pour rendre plus compétitif le XV de France

Publié le , modifié le

La cellule technique mise en place après le fiasco de la Coupe du monde a remis jeudi quinze propositions pour améliorer la compétitivité du XV de France aux présidents de la Fédération française de rugby (FFR) Pierre Camou et de la Ligue nationale de rugby (LNR) Paul Goze.

Les deux instances dirigeantes du rugby français n'ont pas dévoilé en détail les quinze préconisations de la cellule technique, articulées en trois thèmes ("La gestion des joueurs internationaux", "La formation" et "Le jeu"), mais seulement leurs intitulés.

Les membres de la cellule technique, qui depuis janvier ont "participé à sept réunions plénières et ont mené près de cinquante entretiens avec des acteurs du rugby ", proposent notamment la création d'une "liste de 30 joueurs Elite et d'une liste de joueurs Développement" permettant "une meilleure gestion des Internationaux". Ils préconisent que la mise à disposition auprès du XV de France des joueurs figurant sur la liste "Elite" soit "étendue". Ils recommandent également la création d'un "contrat objectif partagé, document définissant les règles d'un suivi personnalisé des joueurs internationaux, qui doivent bénéficier d'une "inter-saison adaptée" et d'une "période de régénération pendant la saison". En contrepartie, "la compensation financière aux clubs (fournisseurs d'internationaux)" doit être "réévaluée" et le plafonnement de la masse salariale adapté.

 Côté jeu, la cellule technique préconise "une évolution des championnats professionnels" (passage au Top 12 ?) et une "harmonisation des arbitrages". Pour ce qui est de la "formation", elle propose entre autres recommandations une évolution du dispositif JIFF (Joueur issu des filières de formation), une "refonte de la compétition Espoir" et une "optimisation du temps de jeu des jeunes joueurs".

Les anciens internationaux Julien Bonnaire et Thomas Castaignède, le directeur technique national Didier Retière, les directeurs sportifs Jean-Marc Lhermet (Clermont) et Fabrice Landreau (Grenoble) ainsi que le président du Stade Français figurent parmi les dix personnalités de cette cellule technique, dont la création avait été annoncée le 22 octobre, quelques jours après la débâcle des Bleus en quarts de finale de la Coupe du monde.

Christian Grégoire