Tour de France Didier Rous
Didier Rous | Isabelle Trancoën

Rous : "Turgot a bien trouvé ses marques"

Publié le , modifié le

Après une semaine de course les B.Box ont montré le maillot. Présents dans les échappées et animateurs lors de l’étape entre Tournus et la Station des Rousses, les B-Box peuvent être satisfaits. Mais, la grande révélation pour les bleus et blancs se nomme Sébastien Turgot.

"Je m’attendais à de tels performances de sa part, mais aussi régulières, peut-être pas. C'est unsprinteur long, qui aime les sprints emmenés et rapides. C'est un sprinteur enpuissance, avec un gros braquet. Il frotte bien, ça se passe bien, il a bientrouvé ses marques donc ça simplifie pas mal les choses, résume le directeur sportif de l'équipe Didier Rous.

Sébastien Turgot, trois fois sixième d'étapes lors de la première semaine, émerge à point pour pallier l'absence surle Tour d'un grand sprinteur français. En l'absence de Jimmy Casper, dontl'équipe Saur-Sojasun n'a pas été retenue pour le Tour de France, seul LloydMondory était censé représenter les coureurs français dans les sprints massifs maisle coureur d'Ag2R-La Mondiale n'est rentré qu'une fois dans les dix premiers.

Sébastien Turgot, qui participe rarement aux sprints le reste de la saison,tente sa chance depuis le départ, pour son premier Tour de France. " "J'apprends,j'apprends et j'espère que ça va sourire. C'est la première fois que jecommence à faire réellement des sprints. Il faut prendre un peu decaisse", explique le coureur de 26 ans.

Turgot a montré depuis ses débuts professionnels des capacités dans lesclassiques. Il a terminé troisième de Paris-Tours en 2008, battu dans un sprintà quatre par Philippe Gilbert. Cettesaison, il s'est aguerri sur les pavés des Flandres, remportant une étape desTrois jours de la Panne et terminant septième de Kuurne-Bruxelles-Kuurne sousune pluie battante.

L'équipe Bouygues Télécom le décrit comme "unguerrier". Tout est dit...

Gilles Gaillard