Tour de France Didier Rous
Didier Rous | Isabelle Trancoën

Rous: "Il ne faut pas tout mélanger"

Publié le , modifié le

Didier Rous, le directeur sportif de la B-Box revient sur le fait de course de l'étape entre Bruxelles et Spa. Il souligne également le beau travail de son coureur Sébastien Turgot.

"Ce qu’on fait les coureurs dans le final lors de l'étape de Spa, je ne trouve pas cela normal, de s’arrêter et de ne pas disputer le sprint. Les chutes cela fait partie du vélo. Après, ce que je ne trouve pas normal non plus, c’est qu’à un  moment donné Paris-Roubaix reste Paris-Roubaix, le Tour c’est le Tour et Liège-Bastogne-Liège demeure Liège-Bastogne-Liège. On ne peut pas mélanger toutes ces courses dans une épreuve de trois semaines. Le stress il est pendant trois semaines, une course comme Paris-Roubaix ou Liège ce sont des courses d’un jour.

Quand on tombe, le lendemain on est à la maison et on récupère. Du stress à rajouter ce n’est pas la peine. Il y en a déjà assez comme cela. Je ne pense pas que cela soit utile de prendre des routes aussi étroites quand il y a 200 coureurs. On ne peut pas mélanger toutes les courses. Sachant qu’elles ont toutes leurs spécificités. C’est juste cela qui me dérange. Après quand on passe sur des routes qui ont la largeur d’une voiture sous des arbres et quand il pleut, évidemment cela fait mal. Mais sous le soleil cela aurait également été risqué. Et je pense que des risques, les coureurs en prennent assez comme cela.

Sébastien a fait une très belle course pour nous lors de cette étape. Seul souci c’est que ce n’était pas la bonne carte pour nous. Je le savais. C’est comme ça. Sur le Tour ça roule vite. On ne peut pas trop choisir qui va dans les échappées ou pas. Tout le monde avait ordre d’être dans le coup. Je savais dès le départ que ce n’était pas sa journée. Maintenant, félicitations à lui. Il a fait ce qu’il devait faire et c’est bien".

Gilles Gaillard