Stanislas Wawrinka
Stanislas Wawrinka dépité | AFP

Wawrinka tombe d'entrée

Publié le , modifié le

Outsider très sérieux de Roland-Garros, Stanislas Wawrinka a été éliminé d'entrée par Guillermo Garcia-Lopez en 4 manches 6-4, 5-7, 6-2, 6-0. Le vainqueur de l'Open d'Australie et du Masters 1000 de Monte-Carlo a semblé être diminué, notamment en toute fin de rencontre. Guillermo Garcia-lopez, 41e joueur mondial, réussit le plus bel exploit de sa carrière.

Il était l'un des hommes qui pouvait faire chuter le monstre à deux têtes, Nadal-Djokovic. Il est la première tête d'affiche à sortir par la petite porte dans ce Roland-Garros 2014. Stanislas Wawrinka n'a pas évité le piège, Garcia-Lopez qui n'a jamais passé le 3e tour en Grand Chelem. Malgré sa victoire à Casablanca cette année, l'Espagnol ne semblait pas être une montagne trop dure à franchir pour un Wawrinka en forme. Il semblerait que ce Wawrinka-là n'était pas venu Porte d'Auteuil cette année.

Une fin de match "bizarre"

Le match a pris des allures de combat de tranchée dans les deux premiers sets. Le premier, remporté à la surprise générale par Garcia-Lopez 6-4, et le second où Wawrinka a du s'employer pour finalement l'arracher 7-5. Le match a basculé dans le troisième set que le Castillan a dominé de la tête et des épaules (6-2). Dès lors, "Stan" n'est plus le même. Complètement amorphe, le Suisse laisse alors filer la partie et encaisse un cinglant 6-0. Diminuée la tête de série numéro 3 ? Sans doute. Son attitude le laisse penser mais aucune confirmation n'est possible à l'heure qu'il est. Néanmoins, un combattant de sa trempe, éliminé de cette façon, pose beaucoup de questions. Les heures qui viennent devraient nous en dire un peu plus.

Plus dure est la chute pour Wawrinka, vainqueur à l'Open d'Australie en janvier dernier. Le 3e joueur mondial est d'ailleurs le premier vainqueur à Melbourne a chuté d'entrée à Paris depuis Petr Korda en 1998 et aussi la première tête de série numéro 3 a tombé en ouverture de Roland-Garros depuis 2007 et l'élimination d'Andy Roddick par Igor Andreev. La statistique donne un peu plus d'ampleur au séisme qui frappe la Porte d'Auteuil dès le deuxième jour du tournoi. Un seul homme, peut-être, se frotte les mains ce soir: Rafael Nadal dont la partie de tableau vient de s'éclaircir d'un coup. Rod Laver peut dormir tranquille: aucun joueur ne fera le Grand Chelem cette année.

Vidéo: La balle de match de Garcia-Lopez