Stan Wawrinka (Roland-Garros 2015)
Stanilas Wawrinka a été incroyable face à Roger Federer | AFP - KENZO TRIBOUILLARD

Wawrinka-Federer: Stan lamine Roger

Publié le , modifié le

Opposé à son encombrant aîné, Roger Federer, Stan Wawrinka n'a pas fait de détail pour se qualifier pour les demi-finales de Roland-Garros. La tête de série numéro 8 s'est imposée 6-4, 6-3 et 7-6 face au numéro 2 mondial. Surpuissant, le vainqueur de l'Open d'Australie 2014, a fait passer le Roi Federer pour un joueur quelconque ou presque. Il affrontera Jo-Wilfried Tsonga ou Kei Nishikori pour une place en finale.

Deux fois seulement, en 18 affrontements, Stan Wawrinka avait battu Roger Federer. deux fois à Monte-Carlo (donc sur terre battue). Une en 2009, l'autre en 2014. Leur plus récent affrontement, à Rome (sur terre battue encore) avait tourné à l'avantage de Federer (6-4, 6-2). C'est dire l'ascendant dont dispose le "Maestro" sur son cadet. Disposait pour être précis. Car sur le court Suzanne-Lenglen ce mardi, en quart de finale de Roland-Garros, Wawrinka était plus qu'au-dessus de son adversaire. Il était le patron sur le court. Sans concéder le moindre break et en saoulant de coups puissants un Federer désemparé, Wawrinka a livré un récital. Il est en demi-finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière. 

Les deux premiers jeux sont d'ailleurs un bon résumé de la partie. Sur son jeu de service initial, Federer est malmené et doit sauver une balle de break. Sur le sien, Wawrinka est phénoménal. Phénoménal de précision et de puissance surtout. Le break du cadet des deux Suisses, vainqueurs ensemble de la Coupe Davis en novembre dernier face à la France, intervient dans le jeu suivant suite à un superbe passing de revers. Le public a beau encourager l'homme aux 17 Grands Chelems à grands coups de "Roger, Roger", celui-ci ne peut que constater la supériorité de son adversaire. Une petite demi-heure plus tard, le numéro 9 à l'ATP conclue le set sur un "Come on" assuré.

Incroyable Wawrinka

Constamment agressé, Roger Federer tente de prendre le filet mais il est systématiquement passé, notamment sur ses tentatives de service-volée. Heureusement pour lui, il retrouve une première balle un poil plus efficace qui lui permet de sauver les meubles en début de manche. Sauver les meubles seulement car en face Wawrinka est intraitable. "Stan" remporte 100% des points joués derrière sa première dans ce deuxième set. Parfois les statistiques ne veulent rien dire et parfois elles valent mieux qu'un long discours. Le break arraché à 4-3 lui permet de dérouler et de remporter la manche 6-3 en un peu plus d'une demi-heure. 

Résistance vaine de Federer

Comme bien souvent dans ces situations et aussi parce que Federer est un grand champion, le plus grand de l'histoire, la troisième manche est plus accrochée. Federer est plus à l'aise sur sa mise en jeu, ne concédant aucune balle de break. Bilan, les deux joueurs disputent un jeu décisif. Un tie-break qui démarre avec un rallye de fond de court superbe remporté par... Wawrinka. Federer résiste en fond de court mais son compatriote trouve toujours la faille et se détache.

Tombeur pour la troisième fois de sa carrière seulement de Roger Federer, Stan Wawrinka atteint le dernier carré à Roland-Garros pour la première fois, à plus de trente ans. Il y retrouvera un adversaire abordable puisqu'il s'agira de Kei Nishikori ou de Jo-Wilfried Tsonga.