VIDÉO – Titans, Orage, Pyjama : le Top 10 de la 13e journée

VIDÉO – Titans, Orage, Pyjama : le Top 10 de la 13e journée

Publié le , modifié le

ROLAND-GARROS 2015 – Cette journée de demi-finales masculines nous a fait passer par toutes les émotions… Mais quelle journée tout simplement époustouflante ! Si le dernier Français en lice, Jo-Wilfried Tsonga, s’est incliné face à la justesse et la puissance de Stanislas Wawrinka, le choc des titans a finalement bien eu lieu sur le court Philippe Chatrier. Et ce sont Novak Djokovic et Andy Murray, respectivement 1er et 3e au classement ATP, qui ont offert un spectacle stratosphérique. Malheureusement, l’orage au-dessus de la Porte d’Auteuil est venu interrompre le combat dantesque entre les deux hommes. Une rencontre qui reprendra ce samedi sur le Central à partir de 13h. Du coup, pour les retardataires, on vous propose notre Top 10 des meilleurs moments de cette sublime 13e journée. Et franchement, ça vaut vraiment le coup !

1. Choc de Titans

Bien que Novak Djokovic partait évidemment favori avant la rencontre, tout le monde s’attendait à un vrai choc des titans entre le numéro un mondial et le troisième à l’ATP, Andy Murray, toujours invaincu sur terre cette saison. Le début de match semblait annoncer un match à sens unique tant le Serbe contrôlait tous les échanges. Mais il ne s’agissait que d’une mauvaise interprétation. En effet, en fin de troisième manche, Andy Murray s’est transcendé, s’est métamorphosé ! A l’image des ces quatre points fantastiques, L’Ecossais s’est tout simplement démultiplié en défense pour pilonner dans tous les sens un « Djoko » impuissant ! Incroyable, Murray relançait la partie au grand bonheur du public présent dans le Chatrier…

2. Chatrier orageux

Terrible frustration ! Les organisateurs prévoient un orage particulièrement violent dans le ciel de la Porte d’Auteuil aux alentours de 20h35… Du coup, l’arbitre est obligé d’interrompre le combat entre Djokovic et Murray quelques instants avant ! Clairement dommage à ce moment du match où le Britannique tenait vraiment tête au numéro un mondial…

3. Mental d’acier… ou pas !

Aucun cocorico malheureusement pour cette treizième journée ! Jo-Wilfried Tsonga a tout donné physiquement face à un Stanislas Wawrinka impérial… Mais malheureusement, le Français a craqué mentalement, à l’image des ses 16 occasions manquées pour prendre le service de son adversaire ! Car en face, le Suisse ne s’est jamais, ou très rarement, manqué lorsqu’il était question de breaker… Du coup, le numéro neuf mondial n’a pas caché sa joie après sa victoire sur le Central avec le doigt en direction de sa tête. Mental d’acier on vous dit !

4. Un marathon avant le tonnerre

Histoire de bien conclure la journée, Novak Djokovic et Andy Murray ont offert au public du Central des échanges époustouflants jusqu’à l’interruption ! Pour preuve, cet échange surréaliste conclu par le numéro un mondial qui portait son avantage à 3-2 dans le quatrième set…

5. En « pyjama », et alors ?

Souvent sifflé durant cette quinzaine, il n’empêche que Stan Wawrinka réalise des excellents Internationaux de France 2015. Mais ce qui fait également parler autour du numéro neuf mondial, c’est tout simplement sa tenue, que l’on peut qualifier d’aussi originale que particulière. Du coup, au milieu de la première manche, un spectateur s’est permis une sacrée vanne à l’encontre du Suisse tout en s’adressant à « Jo »…

 6. LA légende des crises de nerfs

Incontestablement reconnue comme l’une des légendes du tennis, John McEnroe a construit cette image sur ses performances évidemment, mais aussi sur ses crises de nerfs permanentes et régulières ! Alors imaginez bien que pendant le Trophée des Légendes, en jouant avec son frère Patrick, les bonnes habitudes ne changent pas… Bien au contraire pour John lorsqu’il s’agit de s’énerver !

7. Un coup de sang… Mais un coup de génie !

Souvent, Novak Djokovic s’illustre par sa bonne humeur, et ses talents de showman sur le court… Puis parfois, ses nerfs peuvent lâcher un peu, rappelant à tout le monde qu’il reste un humain. Sauf que même lorsqu’il s’énerve, il reste tout aussi exceptionnel dans les échanges. Constatez par vous-même avec ce point remporté au terme d’un échange somptueux.

8. Une main suffit !

Il est peu courant de voir Jo-Wilfried Tsonga réaliser le geste parfait sur un revers à une main… Déjà parcequ’il le joue habituellement avec les deux mais aussi parceque le Français le dit lui-même, son revers n’est pas forcément son point fort… Bref, ici, il a mis tout le monde d’accord en exécutant un passing de revers à une main magistral !

9. Leçon du jour : la volée croisée

Des gestes et des échanges magiques, Novak Djokovic et Andy Murray se sont montrés très généreux. Mais celui qui avait clairement lancé les débats, en maîtrisant son sujet avec insolence, c’était bien le numéro un mondial ! Symbole de cette supériorité – qui a duré jusqu’à la fin de la troisième manche – cette volée courte croisée complètement folle sur un passing surpuissant de l’Ecossais…

10. Un revers pour se lancer…

Jo-Wilfried Tsonga est tombé sur meilleur que lui lors de ces demi-finales. Stan Wawrinka a clairement montré son meilleur visage. Et d’entrée, le Suisse voulait prouver que sa performance XXL contre le « Maître Roger » n’était pas qu’éphémère. Il a lancé sa partie avec autorité, s’ouvrant la voie avec brio, à l’image de ce revers long de ligne magistral.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet