Roland-Garros 2015 : Les dix meilleurs moments de la première journée.
Roland-Garros 2015 : Les dix meilleurs moments de la première journée. | SIPA / MONTAGE FRANCETV SPORT

VIDÉO - Selfie, sifflets, filet : le Top 10 de la première journée

Publié le , modifié le

ROLAND-GARROS 2015 - La première journée des Internationaux de France valait le coup d'oeil. Mais si vous l'avez manquée, pas de panique : on vous a sélectionné les dix séquences les plus marquantes de ce dimanche ensoleillé. Et vous allez le constater dans ce Top 10 vidéo, le spectacle a été au rendez-vous. Sur les courts, évidemment. Mais pas seulement. Roger Federer, pris en flagrant délit de selfie par un fan, ne dira pas le contraire...

1. Rodger n’aime pas les flashs

C’est incontestablement l’image de cette première journée : un supporter de Roger Federer qui fait irruption sur le Court Chatrier en plein match, pour un selfie avec son idole. Le Suisse n’a pas franchement apprécié. Ce qui ne l’a pas empêché de s’imposer en trois manches face au Colombien Alejandro Falla (6-3, 6-3, 6-4).

2. Jo, le roi du filet

Si Jo-Wilfried Tsonga a survolé son 1er tour face à Christian Lindell (6-1, 6-2, 6-2), c’est parce qu’il a régné en maître à la volée. Comme ici, durant le 2e set.

3. Gulbis plie face aux sifflets​

Autre image hors court de ce dimanche : les sifflets qui ont escorté la sortie d’Ernests Gulbis, après sa victoire face au Néerlandais Igor Sijsling (6-4, 6-4, 7-6). Le Letton était trop pressé au goût du public parisien.

4. Tsonga donne le la

Le Français a vite, très vite, marqué son territoire. Le premier point du match, c’est lui qui l’empoche, à la volée, au terme d’un échange absolument monstrueux.

5. Wawrinka a de la ressource​

D’entrée, Stan Wawriwka a été bousculé par Marsel Ilhan. Mais le Suisse ne s’est pas laissé faire : il a sauvé quatre balles de break. Magistralement.

6. Avec Gulbis, le spectacle est aussi sur le cou​rt

Le demi-finaliste de la précédente édition a aussi fait parler de lui par quelques coups d’éclat. Notamment dans le premier set. Admirez, ici, l’angle trouvé par le 25e joueur mondial.

7. J’ai mal, trop mal…

Bien sûr, ce n’est pas une excuse. Il n’empêche : Oceane Dodin n’a pas été aidée par son poignet droit. La jeune Française avait tellement mal qu’elle a demandé l’intervention de la soigneuse en milieu de deuxième set. En vain. La Japonaise Kurumi Nara finira par dérouler (6-3, 5-7, 6-1).

8. Pas de chance pour PHM​

Ah, si le filet avait penché du bon côté en fin de 2e set… Paul-Henri Mathieu aurait pu revenir à 6-6 face à Kei Nishikori. C’était sans compter sur les Dieux du tennis. Visiblement, ils étaient avec le Japonais. PHM ne s’en remettra pas. Nishikori s’imposera facilement (6-3, 7-5, 6-1).

9. Vous avez dit immanqua​ble ?

Rater une volée à un mètre du filet, alors que le court est grand ouvert, ça arrive même aux meilleurs. Demandez à Stan Wawrinka… Celle-là, vendangée dans le 3e set face à Marsel Ilhan, elle était largement à sa portée, non ?

10. Halep lance la quinzaine

Ce n’est pas LE point de la journée. Mais c’est le premier. Alors il méritait sa place dans notre Top 10 dominical.

Gil Baudu @gbaudu