Nadal n'a pas fait le poids aujourd'hui.
Nadal n'a pas fait le poids aujourd'hui. | SIPA PRESS / MONTAGE FRANCETVSPORT

VIDÉO – Roi déchu, balle perdue, pilonnage : le Top 10 de la 11e journée

Publié le , modifié le

ROLAND-GARROS 2015 – À force, les mots vont nous manquer, mais une fois de plus nous avons assisté à une journée riche en émotions. Rafael Nadal a été éliminé, Novak Djokovic s’avance donc en grand patron vers la demi-finale. Mais ils n’étaient pas les seuls aujourd’hui sur les courts alors si vous avez raté quelque chose, rassurez vous, voici notre Top 10 quotidien.

1. « Rafa » à terre

Ce n’est pas une surprise à 100%, puisque Rafael Nadal n’était pas dans la forme de sa vie, au contraire de Novak Djokovic. Mais c’est toujours particulier de voir le roi de la terre battue s’incliner à Roland-Garros, ce n’est que la deuxième fois, mais là le numéro un mondial était bien au dessus.

2. Les risques du double

Oui, même lors du tournoi des Légendes féminin, le danger existe. Martina Navratilova pourrait vous l’expliquer après avoir reçu le revers de sa coéquipière Kim Clijsters dans le bas du dos ! Sans fâcheuse conséquence heureusement.

3. Ferrer aura vu du terrain

Si David Ferrer a réussi à prendre un set à Andy Murray, il lui aura fallu dépenser énormément d’énergie. C’est d’ailleurs l’Écossais qui a pris le dessus, comme sur ce point fin de premier set où l’Espagnol court, court, mais se fait punir.

4. Dès le départ

Novak Djokovic et Rafael Nadal n’ont pas mis longtemps à entrer dans la partie. Surtout le Serbe d’ailleurs, qui a rapidement fait le double break sur son adversaire et croyez nous, c’est l’un des points de la quinzaine !

5. Service fantôme

Vraisemblablement agacée par l’autorisation d’aller aux vestiaires obtenue par son adversaire, Timea Bacsinszky se lève et s’en va servir… Sauf que son adversaire n’est donc pas sur le terrain. Une séquence étrange.

6. La fois de trop

Des passings, Andy Murray en a effectué quelques uns de toute beauté. Lorsque l’efficacité s’ajoute à l'élégance, avec le break dans le quatrième set, c’est encore mieux. Et cette fois-ci David Ferrer ne reviendra pas.

7. Si près, si loin

Le match entre Serena Williams et Sara Errani n’aura pas duré bien longtemps. L’Américaine ayant battu son adversaire en 1h07 et deux sets, pourtant l’Italienne a eu quelques opportunités. Dans ces cas-là, la numéro un mondiale a sorti le grand jeu pour s’en sortir. Comme ici.

8. Le coin s’en souvient

Comme expliqué précédemment, David Ferrer aura beaucoup couru, sans grand succès. Andy Murray était trop fort, à l’image de ce revers au filet, qui va lécher le coin du court Suzanne Lenglen.

9. Tout en douceur

Alison Van Uytvanck/Timea Bacsinszky qui aurait pu parier sur une telle affiche en quart de finale ici à Roland-Garros ? Pas grand monde à priori. Mais les deux joueuses ont prouvé qu’elles n’étaient pas là par hasard, à l’image de ce duel tout en finesse.

10. Intouchable !

On va finir comme on a commencé, avec du « Rafa/Djoko » et deux nouveaux points de folie du Serbe pour conclure le second set. Au dessus tout simplement.