VIDÉO – Le Top 5 de Tsonga-Berdych (6-3, 6-2, 6-7, 6-3)

VIDÉO – Le Top 5 de Tsonga-Berdych (6-3, 6-2, 6-7, 6-3)

Publié le , modifié le

Face au numéro quatre mondial, Tomas Berdych, le Français savait à quoi s’attendre. Il devait réitérer ses performances des trois derniers tours tout en élevant encore son niveau du jeu. Et Jo-Wilfried Tsonga l’a fait magistralement ! En s’imposant 6-3, 6-2, 6-7, 6-3, le Sarthois a réalisé une énorme performance face au Tchèque qui n’est jamais parvenu à poser son jeu. C’est bien le Sarthois qui a récité tout au long de la partie, ou presque, son meilleur tennis. Une vraie régalade pour le public du court Philippe Chatrier ! Alors que ce soit pour les retardataires ou pour les plus passionnés, voici notre Top 5 des meilleures actions du match.

1. Une montée au filet qui change le match…

Clairement LE tournant du match ! Un retour parfait puis une montée au filet fulgurante lui permettront de filer vers le gain de la deuxième manche.

2. Revers éclair !

Tout simplement LE point de la rencontre ! Le Français régale le court Central avec une défense de malade et un revers de passing complètement fou qui vient crucifier Tomas Berdych en début de troisième set.

3. Angle d’attaque

Des passings magiques, des retours improbables mais aussi des coups droits surpuissants et chirurgicaux ! Le Français a réalisé une véritable démonstration de tout son talent en variant ses coups durant toute la partie. Constatez par vous-même avec cet angle impossible trouvé sur un coup droit dont il a le secret…

4. Un passing pour donner le rythme…

Dès le début de la rencontre, Jo-Wilfried Tsonga a donné le tempo et montré au Tchèque à quel point la partie serait difficile pour lui. Un magnifique passing aura suffi au Français pour le mettre dans les meilleures conditions avec deux balles de break…

5. …Et une défense imparable pour s’échapper !

La clé de cette sublime victoire réside évidement dans la capacité de « Jo » à varier ses offensives… Mais sans une défense incroyable de tous les instants, comme ici lorsqu’il a débreaké dans l’ultime manche, l’exploit aurait été bien plus difficile à aller chercher !

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet