Lors du match entre Gaël Monfils et Pablo Cuevas.
Lors du match entre Gaël Monfils et Pablo Cuevas. | AFP / MONTAGE FRANCETVSPORT

VIDÉO - Fusion, chips, arrosage : le Top 10 de la 6e journée

Publié le , modifié le

ROLAND-GARROS 2015 – Vendredi, les Internationaux de France nous ont réservé son lot d’émotions fortes. Surtout en tribunes. Demandez au public du court Suzanne-Lenglen, qui a vibré devant le marathon de Gaël Monfils. D’autres Français ont fait le spectacle, à leur façon. Voici notre sélection des dix meilleurs moments de cette 6e journée. A revivre en direct et dans les conditions du direct sur Francetvsport.fr.

1. Le Lenglen était en feu

Le marathon entre Gaël Monfils et Pablo Cuevas marquera assurément cette édition 2015. Il a fait chavirer le public parisien.

2. Silence, s’il vous plaît…

Il arrive souvent que les arbitres demandent au public de baisser le volume. Mais il est plus rare que cette requête concerne… un paquet de chips. C’est pourtant ce qu’il s’est passé lors du match 100% français Gilles Simon et Nicolas Mahut. Et ça a bien fait rire les joueurs.

3. Les arroseurs arrosés​

Autre scène insolite du match Mahut-Simon, c’est discussion aussi musclée qu’improbable entre l’Angevin et l’arbitre. Il est question d’arrosage des courts.

4. De tout son poids​

Alizé Cornet n’a pas ménagé ses efforts face à Mirjana Lucic-Baroni. Elle s’est tellement dépensée qu’elle en est tombée à la renverse.

5. Ah, c’est beau, l’amour !​

Ana Ivanovic et Bastian Schweinsteiger s’aiment. Et ça se voit. Sitôt son billet pour les 8es en poche, la belle serbe n’a pu s’empêcher d’adresser un baiser à son chéri de footballeur.

6. Glissade mal maîtrisée​

Monfils, on l’appelle Sliderman. Mais il arrive que Sliderman ne sache pas se maîtriser. Et finisse dans le décor.

7. Aux petits soins​

On est au milieu du troisième set entre Gaël Monfils et Pablo Cuevas. Le dénouement est encore loin. Mais les deux joueurs ont déjà beaucoup donné. Tellement donné qu’ils font tous les deux appel aux soigneurs. En même temps.

8. Un symbole avant l’heure

Les premiers échanges entre Monfils et Cuevas sont interminables. Pas moins de 29 coups dès le troisième jeu.

9. De toute beauté​

Roger Federer, c’est quand même l’esthète du circuit ATP. Le Suisse n’est jamais avare de beaux points. Sa balle de deuxième set, face au Bosnien Damir Dzumhur, est somptueuse.

10. Juste pour rire​

Si le match Monfils-Cuevas a été accroché, il a donné lieu à une franche rigolade. Communicatif.

Gil Baudu @gbaudu