VIDÉO –  Bouchon, chirurgie, jongles : le Top 10 de la 9e journée
Gaël Monfils était dans un jour sans face à Federer ! | AFP / MONTAGE FRANCETVSPORT

VIDÉO – Bouchon, chirurgie, jongles : le Top 10 de la 9e journée

Publié le , modifié le

ROLAND-GARROS 2015 – Les Français n’ont pas réussi à relever les défis qui leurs ont été proposés pour ces huitièmes de finale. Monfils est tombé face à Federer dans le deuxième acte de leur rencontre, Chardy et Gasquet ont quant à eux fait bonne figure même s’ils n’ont pu renverser respectivement Murray et Djokovic. Chez les femmes, les favorites ont trépassé. Sharapova et Kvitova sortent par la petite porte. Mais les joueurs et les joueuses avaient encore des coups dans leur sac. Ah oui, chose originale, il y a eu un bouchon au Lenglen !

1. Un jour avec et un jour sans

Voilà comment résumer les deux épisodes de la rencontre de Gaël Monfils contre Roger Federer qui s’est déroulée en deux jours (3-6, 6-4, 4-6, 1-6). Bien dans son match hier, le Français n’est jamais réellement rentré dans la partie aujourd’hui. Encore une fois, le Suisse a été le bourreau du Parisien sur la terre battue de Roland Garros. Et ce-dernier lui a même offert des cadeaux…

2. Eliminé avec les honneurs

Richard Gasquet est reparti du court Philippe Chatrier avec une défaite en trois sets contre le n°1 mondial (1-6, 2-6, 3-6). Un score sévère ! Le Français s’est battu sur chaque service du Serbe. La plupart des échanges ont été très disputés. Pour preuve cette défense magistrale du Français sur le service du Serbe. Un point anecdotique mais tellement sublime !

 3. Ça ne bouchonne pas sur le périphérique… mais sur le Lenglen

Oui, oui, vous avez bien lu. Tout le monde s’est précipité sur le court Suzanne-Lenglen. La raison, Jérémy Chardy était opposé à Andy Murray. Alors quand le public de Roland Garros a su que le Français bousculait l’Ecossais dans la seconde manche, tout le monde voulait voir l’exploit. Seulement, il n’a pas eu lieu. Le n°3 mondial a tué le suspens en quatre sets (6-4, 3-6, 6-3, 6-2).

 4. Trop haut et trop précis

À l’heure de jeu, Rafael Nadal menait déjà un set à zéro double break et de quelle manière. Ici l’Espagnol a encore une fois dégainé de très beaux coups. Mais Jack Sock s’est bien défendu lui prenant la troisième manche. Insuffisant pour noircir les chaussettes de l’Espagnol qui a fini la partie en 4 sets (6-3, 6-1, 5-7, 6-2).

 5. Conclusion chirurgicale

Sans aucune surprise, le numéro un mondial retrouvera Rafael Nadal en quarts de finale après sa démonstration contre Richard Gasquet (numéro 21 mondial) en trois sets (6-1, 6-2, 6-3). Le Français n’a pas démérité en terme de qualité de jeu mais la marche était bien trop haute pour espérer réaliser un exploit. A l’image de sa prestation, Djoko a conclu la rencontre sur un geste sublime : Regardez et faites replay !

 6. Un retour monstrueux

On en parlait plus haut, ça bouchonnait pour voir Jérémy Chardy. Et le déplacement en valait le coup ! Le Français a sorti quelques bijoux de sa raquette, qui lui ont permis de perturber Andy Murray, surtout dans la deuxième manche. Ici, on est au début de la troisième manche. Le Français est encore en forme et exécute un retour imparable.

7. La double faute de trop 

Maria Sharapova est passée à la trappe face à la Tchèque Lucie Safarova. La tête de série n°2 du tournoi a payé cher son inconstance au premier service tout au long de la rencontre.  Dès le début de la deuxième manche, elle commet une double faute fatale puisqu’elle donne un break à son adversaire. 

8. Une suissesse fait son trou

On ne parle pas de gruyère mais on parle bien d’une joueuse de tennis. Timea Bacsinszky a battu à la surprise générale la tête de série n°4 Petra Kvitova. Alors qu’elle avait perdu le premier set (6-2), elle est remontée dans la partie pour infliger une correction à son adversaire en trois sets (2-6, 6-0, 6-3). D’ailleurs, Timea est aussi douée en jongles. Décidément, le Lenglen inspire !

9. Toute la panoplie des coups de terre battue en un !

La rencontre a permis de voir de jolis points mais rien d’extraordinaire à se mettre sous la dent. Sauf cet échange est magnifique. Sur son service, Sharapova a remporté un échange où les spectateurs ont pu voir toute la panoplie des coups possibles sur terre battue. 

10. Rafa n’aime pas les amortis 

Alors que Jack Sock a réussi un premier débreak, il a trompé une première fois l’Espagnol de très peu, en revanche le second est lui parfaitement exécuté et il permet à l’Américain de terminer sur un jeu blanc. Novak est prévenu si il manque de solution pour leur confrontation à venir, mercredi prochain.