Novak Djokovic
Novak Djokovic jouera une troisième finale Porte d'Auteuil | PASCAL GUYOT / AFP

Un Djokovic électrique foudroie Murray

Publié le , modifié le

Ni l'interruption du match pour cause d'orage vendredi, ni la résistance d'Andy Murray qui l'a poussé au 5e set ce samedi n'ont eu raison de la volonté de Novak Djokovic, impérial pour se qualifier pour sa 3e finale à Roland Garros (6-3, 6-3, 5-7, 5-7, 6-1). Le Serbe tentera de décrocher son premier titre à Paris dimanche face à Stanislas Wawrinka.

Novak Djokovic a eu un réveil difficile. Cueilli à froid par un Murray bondissant, le Serbe a su retrouver ses esprits à temps pour finir le travail entamé la vieille. Sa reprise de match, interrompu à 6-3, 6-3, 5-7, 3-3, est pourtant bonne puisque lui comme l'Ecossais sont intraitables derrière leurs services. Trois jeux blancs pour débuter, le 4e, sur l'engagement de Murray voit Djokovic marquer un point... Bref ça sent le tie-break. Sauf que, sur le jeu suivant, à 5-5, le numéro 1 mondial s'effondre inexplicablement. Quatre grosses fautes directes offrent le break sur un plateau au Britannique. Il ne lui manque plus que le thé. Le protégé d'Andy Mauresmo profite du cadeau et conclut, à la grande joie du Central d'avoir du "rab", une quatrième manche qui remet les deux joueurs à égalité (7-5).

Djokovic, la cadence infernale

Murray, qui n'a plus battu son adversaire du jour depuis la finale de Wimbledon de 2013, entrevoit la fin de série. Mais l'espoir ne dure pas longtemps. Rivaliser avec le Serbe pendant quelques jeux, voire un set ou deux, relève déjà de l'exploit. Mais, sur la durée d'un match en cinq manches, Djokovic est tout simplement trop fort. Ce dernier parvient à maintenir un niveau de jeu tellement constant que l'adversaire finit par s'essouffler. Inexorablement. Privé d'oxygène à force de visiter le Chatrier de fond en comble, l'Ecossais commet quelques erreurs qui causent sa perte. Breaké d'entrée de 5e set, il ne parvient jamais à refaire son retard. Il n'en a même jamais la possibilité tant "Djoko", impitoyable, continue d'imprimer sa cadence infernale. 

La fin de match en vidéo : 

Un dernier break, un dernier ace, et voilà la Serbe en finale pour la troisième fois Porte d'Auteuil. Il y affrontera Stan Wawrinka l'un des seuls joueurs, par son jeu tout en force, à pouvoir peut-être l'inquiéter. Tout réside dans le peut-être... Avec un bilan de 41 victoires pour 2 défaites depuis le début de la saison, Novak Djokovic a quelques raisons d'aborder la finale en confiance. 

Julien Lamotte