Tsitsipás et Dimitrov qualifiés sur abandon, Djokovic facile, Ferro solide : ce qu'il faut retenir de la 7e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Djokovic
Novak Djokovic débute l'édition 2020 de Roland-Garros face à Mikael Ymer | CRÉDITCLIVE BRUNSKILL / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Stéfanos Tsitsipás et Grigor Dimitrov se qualifient sur abandon, Daniel Altmaier sort Matteo Berrettini, Sofia Kenin et Novak Novak Djokovic tranquilles, Fiona Ferro poursuit sa belle aventure, Garbine Muguruza rate la marche... Nous avons sélectionné les temps forts de cette 7e journée à Roland-Garros.

► Daniel Altmaier comme dans un rêve

Daniel Altmaier peut être heureux de sa nouvelle performance. L’Allemand de 22 ans ne cesse de surprendre. Le 186e mondial, qui sort des qualifications, s’est offert la tête de série numéro 7, l’Italien Matteo Berrettini (N°8 mondial), en trois sets 6-2, 7-6 [5], 6-4 en 2h15. L’Allemand a été inébranlable tout au long du match, réalisant très peu de fautes directes et en étant solide sur les points importants, convertissant notamment 57% de balles de break. Plus incroyable encore que son beau parcours et ses belles performances, Daniel Altmaier a montré une solidité impressionnante depuis le début de son tournoi. Il n’a en effet perdu qu’un seul set, lors des qualifications face à Ruben Bemelmans. Il retrouvera, pour son premier huitième de finale, Pablo Carreño Busta, tête de série numéro 17. 

à voir aussi Roland-Garros : Fin de la belle aventure pour Clara Burel, trop maladroite face à Shuai Zhang au 3e tour Roland-Garros : Fin de la belle aventure pour Clara Burel, trop maladroite face à Shuai Zhang au 3e tour

► Sofia Kenin, avec légèreté 

Sofia Kenin monte en puissance. Après ses deux précédentes victoires face à Liudmila Samsonova  (125e) puis Ana Bogdan (93e) en trois sets, l’Américaine et tête de série numéro 4 s’est baladée (6-2,6-0) ce samedi face à la Roumaine Irina Maria Bara (105e). Avec 63% de points gagnés sur son premier service et surtout 67% de balles de break gagnées, Sofia Kenin a donné le ton et le rythme de cette rencontre en frappant 34 coups gagnants. Au prochain tour, sa prochaine adversaire n’est autre que Fiona Ferro qui montre de plus en plus de belles choses sur la terre parisienne depuis le début de la quinzaine. 

► 1 sur 2 pour les Françaises 

Si Clara Burel s’est arrêtée aux portes des huitièmes de finale face à Shuai Zhang (7-6, 7-5), Fiona Ferro est la révélation française de ce Roland-Garros. Imperturbable face à Patricia Maria Tig, elle s’est imposée 7-6, 4-6, 6-0 en 2h48. La bataille fut rude mais la Tricolore a tenu tête à la Roumaine, 59e mondiale, et a trouvé les ressources nécessaires pour l’emporter et même lui infliger un set blanc dans la dernière manche. Elle retrouvera ainsi lundi l’Américaine Sofia Kenin, tête de série numéro 4 et vainqueur du dernier Open d’Australie. La Française, qui joue superbement bien à Paris et qui vient de remporter sa 18e victoire consécutive, a toutes ses chances en tant qu'outsider, puisque l’Américaine est moins à l’aise sur terre et n’a jamais franchi le cap des huitièmes de finale Porte d’Auteuil. 

à voir aussi Roland-Garros : Au terme d'un belle bagarre, Fiona Ferro s'impose et se qualifie en huitièmes de finale Roland-Garros : Au terme d'un belle bagarre, Fiona Ferro s'impose et se qualifie en huitièmes de finale

► Stéfanos Tsitsipás et Grigor Dimitrov se qualifient sur abandon 

Lui aussi monte en puissance depuis le début du tournoi. Stéfanos Tsitsipás, numéro 6 mondial, s’est qualifié pour les huitièmes de finale ce samedi après l’abandon de son adversaire Aljaz Bedene (56e). Le Grec n’a pourtant jamais été mis en difficulté dans cette partie qu’il dominait 6-1, 6-2, 3-1 en 1h20 de jeu. Il semble d'ailleurs avoir trouvé son rythme après un premier tour compliqué contre Jaume Munar, contre lequel il a concédé deux sets, les seuls sets perdus depuis son début de tournoi. Cette partie du tableau a décidément été frappé de malchance ce samedi. En plus de l’abandon de Aljaz Bedene, l’Espagnol Roberto Carballes Baena a lui aussi déclaré forfait après le deuxième set remporté par Grigor Dimitrov (6-1, 6-3). Le Bulgare rencontrera ainsi Stéfanos Tsitsipás en huitième de finale, tous les deux sont donc plutôt frais pour leur affrontement. 

► Ça passe pour Djokovic, Rublev, Khachanov et Kvitova, ça bloque pour Ostapenko

Andrey Rublev réalise son meilleur Roland-Garros. Le Russe et le numéro 12 mondial s’est imposé facilement 6-3, 6-2, 6-3 face à Kevin Anderson (118e mondial). Il retrouvera en huitièmes de finale le Hongrois Marton Fucsovics (63e). Ça passe aussi pour Karen Khachanov (16e), qui a remporté son match face à Cristian Garin (19e), véritable terrien. Pas forcément spécialiste de la surface, le Russe a réussi à engranger un peu de confiance pour la suite du tournoi, dont il aura bien besoin pour affronter Novak Djokovic, le numéro 1 mondial, qui n’a fait qu’une bouchée du Colombien Daniel Elahi Galán (153e), lucky looser, qui sortait des qualifications (6-0, 6-3, 6-2), mais qui n'a pas démérité. "Je suis satisfait de mon jeu aujourd'hui (samedi), j'ai joué de manière agressive et j'ai bien servi quand il le fallait", a estimé le Serbe.

Victoire également pour la Tchèque Petra Kvitova (11e), qui a éliminé la jeune canadienne Leylah Annie Fernandez (100e) 7-5, 6-3. Kvitova s’est malgré tout fait peur dans le premier set avant de se ressaisir et de venir à bout de son adversaire. Ça casse en revanche pour Jelena Ostapenko, la vainqueur de Roland-Garros en 2017. La 43e mondiale s’est inclinée face à Paula Badosa Gibert (87e), 6-4, 6-3. 

► Garbine Muguruza s'écroule

La vainqueur de l'édition 2016 de Roland-Garros, Garbine Muguruza s'est écroulée face à l'Américaine Danielle Collins (7-5, 2-6, 6-4). Menée un set à rien, l'Espagnole est revenue à une manche partout, donnant le sentiment de reprendre les commandes de ce match. Mais dans le troisième set, Garbine Muguruza, 15e mondiale, menant pourtant 3-0, 30-0, s'est déréglée au moment le plus crucial de ce match. Ainsi, malgré un double-break concédé dans le set décisif, Danielle Collins (57e mondiale) a renversé Garbine Muguruza et s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière. Elle y retrouvera Ons Jabeur (35e mondiale).