Svitolina noie Cornet en 8e de finale

Svitolina noie Cornet en 8e de finale

Publié le , modifié le

Pour la première fois de sa carrière en 8e de finale de Roland-Garros, Alizé Cornet a échoué à rejoindre les quarts de finale. La Française, tête de série numéro 29, a chuté face à Elina Svitolina (n°19) en deux manches (6-2, 7-6). L'Ukrainienne sera opposée à Ana Ivanovic tombeuse d'Ekaterina Makarova au prochain tour.

La pluie aurait pu relancer Alizé Cornet, il n'en a rien été. Arrêté à 3-0 en faveur de Svitolina et 15-40 sur le service de Cornet, le premier match du court central n'a pas vu sa physionomie bousculée par l'interruption de plus de 2h30 dûe aux intempéries. Au retour des vestiaires, l'Ukrainienne impose son jeu à une Française en difficulté respiratoire - on l'a souvent vu se tordre et tousser pour retrouver son souffle entre les points - et peu inspirée dans le jeu. La Niçoise a opposé une superbe résistance dans la deuxième manche, sauvant cinq balles de match, sans succès. Ce 8e de finale reste à ce jour sa meilleure performance sur la terre-battue de Roland-Garros.

Une entame ratée

Le début de match est littéralement cauchemardesque pour Cornet qui est à deux doigts de concéder le double break (4-0) avant que la pluie n'arrête la rencontre après seulement 21 minutes de jeu. Un double break qu'elle concèdera 2h30 plus tard au moment de la reprise. Pour Svitolina, le début de partie est plutôt tranquille. L'Ukrainienne empoche la première manche sur le score de 6-2 en 34 minutes. "Je n'étais pas dedans, a reconnu Cornet après le match. Le fait qu'il y ait beaucoup de vent sur le terrain, cela m'a complètement scotché les jambes, je n'arrivais pas à m'ajuster, j'avais l'impression que la balle tourbillonnait dans tous les sens."

Avec le break en poche dès l'entame du deuxième set, la tête de série numéro 19 se dit sans doute qu'elle va dérouler pour se qualifier pour le premier quart de finale en Grand Chelem de sa carrière. D'autant plus que le public du Chatrier est encore un peu froid après la longue interruption.C'était mal connaître Alizé Cornet. Habituée des retournements de situation, la Française s'accroche et pousse son adversaire dans ses retranchements. Sans être flamboyante, Cornet s'offre une fin de set à suspens.

Fin de match tendue

Malheureusement pour la dernière française encore en lice, le sort s'acharne. Sur balle de break adverse, elle envoie un revers un peu long que Svitolina juge hors des limites du terrain. La juge-arbitre confirme la décision, ce qui met Cornet hors d'elle. "C'est un scandale, franchement. Je ne vais pas râler... Je me demande à quel point les arbitres peuvent être aussi influençables", a-t-elle commenté après coup, en conférence de presse. Une colère que la 29e joueuse mondiale transforme en énergie positive pour débreaker dans la foulée (6-6). 

Le tie-break est une nouvelle épreuve de force puisque Cornet sauve trois balles de match avant de se procurer une balle de set à son tour. Le bras de fer est incroyable. Tour à tour, les deux joueuses ont l'occasion de remporter la manche. Svitolina, 20 ans seulement, ne craque néanmoins pas, conclue sur sa sixième balle de match et atteint le premier quart de finale en Grand Chelem de sa jeune carrière. Pour Alizé Cornet, c'est encore partie remise.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot