Stan Wawrinka expéditif face à Marin Cilic ! (6-3, 6-3, 6-1)

Stan Wawrinka expéditif face à Marin Cilic ! (6-3, 6-3, 6-1)

Publié le , modifié le

Stan Wawrinka est en mission et c'est au tour de Marin Cilic d'en faire les frais. Le Croate n'aura pas fait long feu, éliminé en 3 sets (6-3, 6-3, 6-1) et 1h40 de jeu. "Stan the man" accède au dernier carré du Grand Chelem parisien pour la troisième année consécutive. En demi-finale, le Suisse, tête de série numéro 3, sera opposé à Andy Murray.

"Marin joue très bien à Roland-Garros cette année. Il a atteint les quarts facilement", relevait Wawrinka avant la rencontre. Il est vrai que Marin Cilic, numéro 8 mondial, n'avait jusqu'ici laissé que des miettes à ses adversaires, ne perdant que 26 jeux lors de ses 4 premières rencontres, et jamais plus de 3 par set. Mais cette fois, son adversaire s'appelait Stan Wawrinka. Et le Suisse ne lui a laissé aucune chance. Lui volant son service d'entrée de jeu, le vainqueur de l'édition 2015 a étouffé le Croate pendant 1h40, ne lui laissant aucun espoir (6-3, 6-3, 6-1). Expéditif. "Stan the man" pratique son meilleur tennis. Il n'a plus perdu face à Cilic depuis plus de sept ans et est désormais à 8 victoires consécutives face à Cilic.

Un match géré de bout en bout

Le géant Croate (1m98) pouvait, sur le papier, gêner Wawrinka. Mais l'excellent début de match du Suisse, qui a fait la course en tête dès le début du premier set, lui a permis de ne jamais être en danger (6-3). Le second a été à l'image du premier. "Stanimal" arrivant à renvoyer les services surpuissants de Cilic, il n'avait plus qu'à remettre les balles dans le court, attendant les fautes de son adversaire. Payant (6-3). Dans la troisième et dernière manche, que dire de la performance du Croate ? Apparemment désabusé, Cilic enchaînait les fautes, jusqu'à être mené 5 à 0. Une formalité d'1h40. 

Ce sera Andy Murray

Comme un symbole, Stan Wawrinka a mis un terme à la rencontre sur un ace, le point fort de Cilic. Ce dernier rejoint Kovalik, Dolgopolov, Fognini et Gaël Monfils sur la liste des victimes du n°3 mondial. Il n'a d'ailleurs concédé aucun set depuis le début de la compétition. Légèrement gêné par son dos il y a encore quelques jours, le Suisse s'est voulu rassurant pour la suite de son aventure parisienne : "Cela ne m'inquiète pas car ça ne m'empêche pas de bien jouer". Une bonne nouvelle pour le joueur de 32 ans, qui rencontrera Andy Murray pour sa troisième demi-finale à Roland. Quoi qu'il advienne, Wawrinka l'abordera sereinement, lui se sent bien. En témoigne sa déclaration d'après-match : "C'était parfait. J'étais bien physiquement, je bougeais bien, je jouais juste. J'ai été solide du fond du court et j'ai su rentrer dedans quand l'occasion se présentait". Jusqu'à créer l'exploit dimanche prochain ? 

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti