Solide comme un roc, Gasquet se paye Kyrgios

Solide comme un roc, Gasquet se paye Kyrgios

Publié le , modifié le

On attendait ce Gasquet-Kyrgios comme un grand moment de la première semaine de Roland-Garros, le niveau de jeu du Français et sans doute aussi la blessure à l'épaule gauche de l'Australien, ont douché les espoirs. La tête de série numéro 9 s'est imposée en trois manches, 6-2, 7-6 (9/7) et 6-2 en 2h10 de jeu. En 8es de finale, Gasquet affrontera Kei Nishikori, tombeur difficile de Verdasco.

On craignait que le feu de Nick Kyrgios emporte Richard Gasquet sur son passage, il n'en fut rien.Demi-finaliste à Miami et quart de finaliste à Madrid, le jeune australien (21 ans) joue le meilleur tennis de sa carrière depuis le mois de janvier. Insuffisant pour dominer un Richard Gasquet toujours aussi solide en première semaine de Roland-Garros. Le Français n'a manqué qu'une seule fois la deuxième partie du tournoi depuis 2011. Il sera encore présent en huitièmes de finale cette année après son succès plus que convaincant sur un Nick Kyrgios visiblement touché à l'épaule, qui n'aura fait jeu égal que lors de la deuxième manche.

Gasquet express

Dès l'entame du match, on sent un Richard Gasquet décidé à dicter le jeu et surtout à empêcher Kyrgios de distiller ses grands coups droits dévastateurs. Solide en première balle, le 11e joueur mondial profite d'un Australien loin d'être le meilleur relanceur du circuit pour connaître des jeux aisés sur son engagement. En face, Kyrgios se crispe et concède rapidement un break, puis deux avant de revenir à 5-2. Le moment qu'il choisit pour se faire manipuler l'épaule par le kiné. L'ultime jeu du set est accroché et la tête de série sauve deux balles de première manche mais cède après seulement 31 minutes (6-2). Frustré, l'Australien tape dans sa chaise avant de s'asseoir.

Nishikori en 8es

Amorphe parce qu'il s'attendait à mieux, le Central de Roland-Garros est servi dans la deuxième manche. Kyrgios parvient enfin à prendre la direction du jeu en évoluant dans le terrain mais il a toujours toutes les peines du monde à mettre son adversaire en danger. Gasquet fait lui le dos rond pour laisser passer l'orage devant un Kyrgios bien mieux dans son jeu. Bilan, le set se décide au tie break. Un jeu décisif accroché et d'un très haut niveau qui ravit le Philippe-Chatrier finalement remporté par Gasquet 9-7.  "Je ne savais pas ce qui pouvait se passer si je perdais le deuxième set, a reconnu Gasquet. Il peut prendre ton service sur des coups incroyables et tenir son engagement derrière".

Sans doute diminué, Kyrgios ne se bat pas beaucoup dans la dernière manche, dominée par Gasquet 6-2. Le Français se qualifie pour la cinquième fois de sa carrière en huitièmes de finale de Roland-Garros. Il y retrouvera un joueur qu'il connaît bien pour l'avoir battu six fois en huit confrontations, Kei Nishikori. Seulement voilà, le Japonais, tête de série numéro 5, l'a battu deux fois cette saison, à Madrid et à Rome, les deux fois sur terre battue.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot