Serena Williams
Serena Williams pose aux côtés du Tropée Suzanne-Lenglen. | CORINNE DUBREUIL / POOL / AFP

Serena Williams seule au monde

Publié le , modifié le

Victorieuse des Internationaux de France à deux reprises (2002 et 2013), Serena Williams fait figure d’archi-favorite à quelques jours d’entamer son 13e Roland-Garros. Aucune joueuse ne semble en mesure de résister à son talent et à sa puissance de frappe sur une terre battue qui reste pourtant sa moins bonne surface. Azarenka a déclaré forfait, Sharapova perd toujours contre elle, et les autres partent de très loin.

Qui peut battre Serena Williams sur la terre ocre de la Porte d’Auteuil ? La question mérite d’être posée mais elle semble sans réponse. Si l’Américaine n’a remporté jusqu’ici que deux fois le French (contre 5 Australian, 5 Wimbledon et 5 US Open), elle le doit à plusieurs facteurs.

Concurrence moins féroce

Déjà, la cadette des deux sœurs Williams n’a jamais vraiment goûté ce terrain glissant que constitue la terre battue européenne, même s’il est parvenu à ses fins en décrochant la timbale à Paris. La star aux 17 titres du Grand Chelem s’est quand même inclinée contre quelques sans-grade (Katarina Srebotnik au 3e tour en 2008, Virginie Razzano d’entrée en 2012) ou devant Samantha Stosur en quart de finale de l’édition 2010.

Ensuite, la numéro 1 mondiale est tombée sur une génération de grandes joueuses de terre, de Justine Henin à Elena Dementieva en passant par Ana Ivanovic, Jelena Jankovic, Dinara Safina, Anastasia Myskina, Svetlana Kuznetsova, Nadia Petrova, sans parler de Martina Hingis ou Jennifer Capriati, et sans remonter à Arantxa Sanchez et Mary Joe Fernandez qui l’ont battu à la fin des années 90 quand elle n’était pas majeure.

Pas à l'abri d'une blessure

Au contraire, les joueuses actuelles paraissent résignées dès qu’elles affrontent la reine du circuit WTA. A l’exception de Victoria Azarenka, blessée, qui manquera Roland-Garros. Maria Sharapova semble bien placée pour retrouver Serena dans les premiers jours de juin, mais son bilan dans leurs confrontations ne plaide pas en sa faveur (2-16 dont 0-4 sur terre) et la Russe n’a plus gagné face à sa rivale depuis dix ans !

Quant à imaginer voir Agnieszka Radwanska, Li Na ou Ana Ivanovic s’offrir le scalp de Miss Williams… En fait, seule une blessure semble pouvoir contrarier la Yankee qui a déjà manqué quatre éditions de Roland (en 2000, 2005, 2006 et 2011, plus que sur n’importe quel autre Majeur). Elle s’était bloquée le dos à Melbourne quelques jours avant de perdre contre Ivanovic en 8e de finale. Elle souffrait également du dos l’année d’avant face à sa jeune compatriote qui s’était imposée en quart. Depuis un an, seule l’Allemande Sabine Lisicki a dominé l’Américaine à la régulière en Grand Chelem, en 8e de finale à Wimbledon. Pour qui sera le prochain exploit ?

Quatre prétendantes à la couronne pour (éventuellement) contrer Serena Williams

Maria Sharapova : vainqueur en 2012, finaliste en 2013, demi-finaliste en 2007 et 2012, quart finaliste en 2004, 2005 et 2009, 8e de finaliste en 2006 et 2008
Agnieszka Radwanska, quart-finaliste en 2013, 8e de finaliste en 2008, 2009 et 2011
Ana Ivanovic, vainqueur en 2008, finaliste en 2007, quart finaliste en 2005, 8e de finaliste en 2013
Li Na : vainqueur en 2011, 8e de finaliste en 2009 et 2012

Victoria Azarenka (forfait) : demi-finaliste en 2013, quart finaliste en 2009 et 2011, 8e de finaliste en 2008