Roland Garros : Vondrousova vitesse grand V, Martic prend son temps

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Marketa Vondrousova
Marketa Vondrousova | Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Marketa Vondrousova a fait très forte impression en étrillant Anastasija Sevastova, pourtant tête de série numéro 12, en ouverture de la journée sur le Suzanne-Lenglen (6-2, 6-0). Au prochain tour, la jeune Tchèque affrontera Petra Martic, vainqueur à l'arraché de Kaia Kanepi (5-7, 6-2, 6-4). Johanna Konta a elle aussi validé son billet pour les quarts en disposant de Donna Vekic (6-2, 6-4).

Une tête de série qui tombe dans le tableau féminin, c'est devenu une habitude. Cela ne surprend plus personne. La vraie surprise ce sera peut-être quand l'une d'entre elles tiendra son rang ? Anastija Sevastova ne sera pas celle-là. Tête de série numéro 28 du tournoi, la Lettone n'a pas existé face à la tornade Vondrousova. Avec seulement 7 coups gagnants pour 24 fautes directes, pouvait-il en être autrement ?

A 19 ans, la Tchèque a marqué la rencontre de sa patte gauche et de ses angles courts croisées qui coupent les jambes adverses. Tantôt violente, tantôt douce lorsqu'il s'agit de distiller des amorties pernicieuses, cette main pourrait aller très loin dans le tableau. Vondroussova joue avec l'insouciance de son âge et avance sans complexe dans un tableau désertée par les patronnes. 

Petra Martic, la prochaine adversaire de Vondrousova en quart de finale, aura fait nettement moins bonne impression. Avec 42 fautes directes, la Croate peut s'estimer miraculée d'avoir franchi l'obstacle Kanepi. A 33 ans l'Estonienne reste une redoutable compétitrice et elle aura poussé Martic jusque dans ses derniers retranchements. Tout s'est sans doute joué à 4-3 en faveur de Kanepi dans la dernière manche quand cette dernière n'a pas réussi à convertir quatre balles de break.

Plus réaliste, plus offensive aussi (14 montées gagnantes sur 23), Martic est parvenue à sauver son engagement pour ensuite cueillir son adversaire, et  son premier quart de finale en Grand Chelem. En dépit des scories qui subsistent dans son jeu (8 double fautes), la vainqueur du dernier tournoi d'Istanbul garde une belle tête d'outsider dans les jours qui viennent...

Il y a un début  à tout. A 28 ans, Johanna Konta va disputer son premier quart à Roland-Garros, elle qui n'y avait franchi 3 tours. Avec son jeu clairement plus adapté aux surfaces plus rapides, la Britannique a su s'adapter pour dominer à la régulière Donna Vekic, sans pour autant brider son tennis offensif (7 aces et  33 coups gagnants).  Au prochain tour, elle passera un test d'un tout autre calibre en se frottant à la gagnante du duel Maguruza-Stephens. 

France tv sport francetvsport