Pauline Parmentier passe au troisième tour

Roland-Garros : Victoire de Parmentier sur Cornet

Publié le , modifié le

Pas facile d'affronter son amie à domicile. Et pourtant, il en fallait bien une. Pauline Parmentier est venue à bout de sa consoeur et copine Alizée Cornet au terme d'un match de 3h05 au score final de 6-7, 6-4, 6-2.

Un match entre amie, mais bien loin d’être amical. Les deux Françaises Alizée Cornet et Pauline Parmentier se sont affrontées ce mercredi au deuxième tour des Internationaux de France. Après 3h05 de jeu, la 74e mondiale est venue à bout de la 34e mondiale en 6-7, 6-4, 6-2.

Le public tricolore était bien au rendez-vous sur le court Suzanne Lenglen en début de soirée. Que ce soit pour Parmentier ou Cornet, les gradins n'ont pas cessé d'encourager les joueuses. Quitte parfois à agacer Alizée Cornet, visiblement déstabilisée par tant de compétition même entre les supporters. Certains ont fini par crier "allé la France", ne sachant pas choisir leur camp. 

Parmentier fusille Cornet !

Roland-Garros : Victoire de Parmentier sur Cornet

Une Parmentier plus agressive sur la fin

Lors du premier set, Alizée Cornet a imposé sa cadence en plaçant proprement ses balles et en ayant l'attitude agressive nécessaire. De son côté, Pauline Parmentier semblait plutôt jouer sur sa puissance de frappe. Cornet gagne alors le premier set. 

Mais la tendance s'est vite inversée. Concentrée, voire presque renfermée, Pauline Parmentier a su finalement changer le cours du match. Comme un revirement de situation, la Française de 32 ans a gagné le premier jeu du second set. Cornet se reprend et prend le jeu suivant mais finira petit à petit par s'écrouler, montrant ostensiblement des signes de fatigue. Parmentier enchaine les belles balles et montre enfin un signe extérieur de joie. Elle sait qu'elle peut reprendre le lead. Elle place mieux ses balles et commence enfin à être dans une attitude de gagnante, plus agressive qu'à l'accoutumée. 

Puis c'est la chute. Cornet semble se plaindre de son épaule et commence à trouver la luminosité sur le court trop juste pour continuer. La juge arbitre refuse d'interrompre le match. Parmentier en profite pour jouer comme jamais, en se permettant un ace phénoménal. Fierté ou dernière once de hargne, Cornet fini par prendre deux derniers jeux à l'arrachée, puis laisse sa consoeur partir vers la victoire. L'accolade de fin est sincère et émouvante. "Merci à tous. Quelle bagarre je suis morte ! lance spontanément Pauline Parmentier au micro de Marion Bartoli. C'était un super match mais malheureusement il faut un vainqueur et heureusement c’est moi !" Rendez-vous dans deux jours pour la Française qui rencontrera pour ce troisième tour de Roland-Garros la Danoise Caroline Wozniacki

Alizé Cornet fait parler sa finesse

Alizé Cornet solide au filet !

Chloé Joudrier