Roland-Garros : Une joueuse écartée des qualifications après un test positif à la Covid-19

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roland-Garros
Le court Philippe-Chatrier, doté d'un toit rétractable, aura une atmosphère particulière cette année avec les 5000 spectateurs autorisés par jour. | Martin Bureau/AP/SIPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Fédération française de tennis (FFT) a annoncé ce lundi avoir écarté une joueuse du tableau des qualifications après un test positif au Covid-19. Les premiers matchs du tableau féminin doivent débuter ce mardi. Cette annonce intervient 24h après la mise à l'écart de cinq joueurs masculins, dans le tableau des qualifications des hommes.

A peine 24h après les cas annoncés et les joueurs écartés dans le tableau masculin, ce sont désormais les qualifications dames qui sont touchées. La FFT a annoncé ce lundi avoir écarté une joueuse après un test positif au Covid-19, alors que les premiers matchs du tableau doivent débuter dès mardi matin. "La direction du tournoi de Roland-Garros informe qu’une joueuse des qualifications a été testée positive au Covid-19. Conformément au protocole sanitaire du tournoi, cette joueuse a été écartée du tableau des qualifications dames qui débute demain", a écrit la FFT dans son communiqué. 

24 heures plus tôt, ce sont les garçons qui ont été touchés par des tests positifs au Covid-19. Quatre joueurs mis à l'écart, et des interrogations de tous les côtés. "Nous sommes sûrs que c'était un faux positif car mon entraîneur a des anticorps, s'est plaint Damir Dzumhur, écarté en raison du contrôle positif de son entraîneur. Il n'a pas été autorisé à faire un deuxième test. Je suis effondré."

Ernesto Escobedo, 172e mondial, a lui aussi été éjecté du tableau après le test positif de son entraîneur Lalo Vicencio. Celui-ci développe le même argumentaire que le coach de Dzumhur : " j'ai développé des anticorps contre le virus après avoir eu la Covid-19 il y a quelques mois".

Aucune information officielle n'a encore été donnée sur l'identité de la joueuse concernée. 

Au total, quelque 900 tests ont été pratiqués sur les joueurs et les joueuses, ainsi que leur entourage, entre jeudi et dimanche.

France tv sport francetvsport