Jo-Wilfried Tsonga
Malgré le gain du premier set, Tsonga n'est pas parvenu à renverser Nishikori. | STEPHANE ALLAMAN / AFP

Roland-Garros : un petit Nishikori écarte Tsonga

Publié le , modifié le

Le Japonais (N.7) Kei Nishikori s'est imposé (4-6, 6-4, 6-4, 6-4) contre Jo-Wilfried Tsonga lors du deuxième tour de Roland-Garros au terme d'un match poussif marqué par de nombreuses fautes directes.

Il est peu de dire que le spectacle offert par les deux joueurs sur le court Chatrier en début d'après-midi fut sûrement l'un des plus poussifs de la quinzaine sur un court principal.

Entre un Kei Nishikori, très irrégulier depuis quelques mois, qui a peiné à honorer son statut de numéro 7 mondial et un Jo-Wilfried Tsonga, toujours en croisade pour retrouver son meilleur niveau après une saison 2018 largement tronquée par une blessure récurrente au genou, dont le manque de rythme s'est fait fortement ressentir, le contenu proposé n’était pas vraiment surprenant. 

Un festival de fautes directes 

Les deux joueurs en manque de confiance ont entamé la rencontre sur un petit rythme proposant un jeu haché. Le Français a pris progressivement l'ascendant en s'appuyant sur son coup droit pour s'emparer de la première manche (6-4). Le Japonais a fini par retrouver sa défense clinique et à épurer son jeu pour renverser la tendance et s'imposer en quatre sets. C'est le détail qui a fait basculer cette rencontre. Nishikori s'en sort avec 39 fautes directes contre 50 pour le Français.

S'il est difficile de retenir des enseignements d'un tel match tant les deux joueurs ont semblé hors du coup, une chose est certaine pour Kei Nishikori : il affrontera le Serbe Laslo Djere (N.31) pour une place en huitième. 

Retour sur l'élimination de Jo-Wilfried Tsonga