Roland-Garros : Tsitsipas écarte Krajinovic et rejoint les huitièmes de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Clément Pons
Stefanos Tsitsipas.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Stefanos Tsitsipas a terminé le travail ce samedi contre Filip Krajinovic lors du troisième tour de Roland-Garros. Le Grec, numéro six mondial, a remporté en quatre manches (7-5, 6-3, 6-7, 7-6) son combat entamé vendredi contre le Serbe et interrompu par la nuit alors qu'il menait deux sets à zéro. Pour la première fois de sa carrière, le Grec sera au rendez-vous des huitièmes de finale du Grand Chelem parisien. Il défiera Stan Wawrinka, tombeur de Grigor Dimitrov.

Stefanos Tsitsipas a vacillé ce samedi contre Filip Krajinovic. Après l'interruption de leur 3e tour vendredi à cause de la nuit - alors que le Grec menait deux sets à zéro - le 6e mondial a dû s'employer pour venir à bout du Serbe en quatre manches (7-5, 6-3, 6-7, 7-6). Après la perte du troisième set au jeu décisif 10 minutes à peine après le retour des deux hommes sur le court, Tsitsipas a même tremblé dans la quatrième manche. Mais il a su serrer le jeu dans un ultime tie-break pour rallier les huitièmes de finale. Il sera opposé à Stan Wawrinka, tombeur de Grigor Dimitrov.

À défaut d'être brillant, Tsitsipas a su être patient

Comme il le reconnaissait au micro de Cédric Pioline à la fin du match, le Grec était nerveux après la reprise de cette partie. Bousculé par un Krajinovic plus entreprenant, montant davantage à la volée, il a su, à défaut d'être brillant, conclure une partie engagée. Enraciné derrière sa ligne de fond de court, Tsitsipas a fini par avoir raison du 60e mondial en se montrant plus juste dans le jeu décisif du 4e set, alors que son adversaire avait des opportunités de remporter la manche.

Après son 2e tour accroché contre le terrien Dellien, la tête de série n°6 a connu le même scénario ce samedi contre Krajinovic. Espérons pour le Grec et ses supporters - nombreux sur le court Philippe-Chatrier - que cela ne lui porte pas préjudice au moment d'entamer la deuxième semaine de compétition. Une deuxième semaine qu'il va donc connaître pour la première fois.