Roland-Garros : Tombeur de Fernando Verdasco, Antoine Hoang rejoint le 3e tour

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Antoine Hoang
Antoine Hoang | Thomas SAMSON / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deux jours après Damir Dzumhur, Antoine Hoang s'est offert un nouveau membre du top 100 en s'imposant devant Fernando Verdasco en quatre sets (6-4, 3-6, 7-6[5], 7-5) et 3h46 de jeu. Sans complexe face au terrien espagnol, le Français, 146e joueur mondial, défiera Gaël Monfils pour une place en huitièmes de finale.

La belle histoire continue pour Antoine Hoang à Roland-Garros. Le Français, invité par les organisateurs, fait plus qu'honneur à sa wild-card et s'impose comme la rafraîchissante surprise de cette première semaine Porte d'Auteuil. Deux jours après avoir écarté Damir Dzumhur (52e mondial) pour sa première victoire en Grand Chelem, le jeune joueur de 23 ans a accroché un autre membre du top 50 en s'imposant devant Fernando Verdasco (27e mondial) ce jeudi, sur un court N°1 en ébullition. Quatre sets (6-4, 3-6, 7-6 [5], 7-5) et 3h46 de jeu pour s'offrir la plus belle victoire de sa carrière, et probablement un séjour sur le Central ou le Lenglen pour y défier Gaël Monfils au 3e tour.

Face au terrien Fernando Verdasco, présent sept fois en deuxième semaine Porte d'Auteuil, Antoine Hoang s'est montré impressionnant de sérénité, dans un court N°1 qui a progressivement basculé dans la folie au fil de la rencontre. Tout a commencé ou presque au terme d'un tie-break suffoquant pour conclure un troisième set précieux, après un début de match où chaque joueur aura eu ses moments forts.

Une manche partout, un temps-mort médical pour le Français en début de manche le temps de se faire manipuler le dos puis trois balles de set sauvées par Hoang à 5-4 sur le service de l'Espagnol... Le jeune tricolore a su résister et trouver des ressources presque inespérées pour faire basculer le scénario du bon côté. Sans complexe, attaquant dans l'âme, le 146e joueur mondial lâche ses coups, harcèle Verdasco sur son revers pour provoquer la faute de son adversaire ou conclure au filet, à l'image de la balle de set où sa volée de coup droit fait chavirer les spectateurs, de plus en plus nombreux à venir assister à l'exploit de cette journée Porte d'Auteuil.

Offensif et inspiré

De plus en plus agacé, Fernando Verdasco commence à perdre ses nerfs face à la réussite du Français, qui ne cesse de la provoquer en se montrant offensif à la moindre opportunité (23 points gagnés au filet, 65% de réussite) et en bastonnant le revers de Verdasco dans les moments clés. A l'image de ces trois balles de break sauvées à 3-4 dans le quatrième set avec trois énormes première balle sur le coup faible de l'Espagnol.

Le poing serré à chaque coup gagnant, porté par un public acquis à sa cause, Antoine Hoang a plié sans rompre pour mieux se montrer létal. Un break sur sa seule opportunité du set, à 5-5, avant de faire preuve d'une sérénité impressionnante face au vétéran espagnol, s'offrant une balle de match sur un service gagnant avant de mettre un point final à une performance majuscule avec un cinquième ace.

Antoine Hoang pouvait lever les bras, et sourire à pleines dents devant un court N°1 debout et conquis par le novice tricolore. 226e joueur à l'ATP il y a un an, le joueur de 23 ans est désormais assuré d'être parmi les 120 meilleurs joueurs mondiaux à la fin du Grand Chelem parisien. L'objectif, c'est de rentrer Top 100 avant la fin de l'année", assurait-il après sa victoire au premier tour face à Dzumhur. Houang n'en a jamais été aussi proche, et aura le droit de rêver un peu plus haut samedi face à Gaël Monfils au 3e tour, pour un affrontement qui assure d'un représentant tricolore en deuxième semaine.