Simona Halep
Simona Halep | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Roland-Garros : Simona Halep passe le premier tour (presque) sans encombres

Publié le , modifié le

Après une première manche ratée, la numéro 1 mondiale Simona Halep a complètement dominé l'Américaine Alison Riske (83e) en trois sets (2-6, 6-1, 6-1) et 1 heure 34 mn de jeu en faisant parler sa puissance de frappe. La finaliste de 2017 rencontrera une autre américaine, Taylor Townsend au deuxième tour.

De notre envoyé spécial Léo Anselmetti

« Tout le monde est au top ici, ce sera très difficile », déclarait Simona Halep, la veille de faire sa grande entrée à Roland-Garros. Et elle ne croyait pas si bien dire malgré sa victoire 4-6, 6-1, 6-1. Pour la première rencontre de la journée sur le court Philippe-Chatrier, la numéro 1 mondiale a vécu un début de match où elle s’est faite malmener face à l’Américaine Alison Riske, 83e du classement WTA. Prétendante légitime au titre parisien, la Roumaine, secouée d’entrée de jeu jusqu'à être menée 5-0 dans le premier set, a concédé une première manche maîtrisée par Alison Riske 6 jeux à 2 en 43 minutes de jeu. Net et sans bavure.

Un tennis retrouvé

Folle de rage après avoir joué un tennis plein de mauvais choix, Simona Halep retournait au vestiaire avant d’entamer une deuxième manche qu’elle ne pouvait pas perdre. Revenue avec un tout autre état d’esprit, la finaliste déchue de l’an dernier concluait un premier jeu blanc tout en puissance. La machine était en route. Puissante, précise et saignante, la numéro 1 mondiale a ensuite tenu son rang en retrouvant son tennis. A l’image de cette défense en fond de court ponctuée par un passing revers qui laissait Alison Riske sur place, elle concluait une deuxième manche expéditive en ne concédant qu’un jeu (6-1) en 22 minutes de jeu.

A l’image du deuxième set, la troisième et dernière manche ressemblait à une expédition punitive. Concluant un premier jeu blanc, Simona Halep continue sur la lancée en prenant le premier service de son adversaire du jour pour ne lui laisser aucune fenêtre d'espérance jusqu'à conclure une solide partie sur le score de 4-6, 6-1, 6-1 et 1 heure 34 minutes de jeu. 

A la recherche de son premier Grand Chelem

« Je ne pense pas du tout au titre », déclarait la finaliste de 2017 (défaite 4-6, 6-4, 6-3 face à Jelena Ostapenko), avant de fouler la terre battue parisienne. La Roumaine de 26 ans a en tout cas montré qu’elle possédait les ressources mentales pour renverser la vapeur. De bon augure par la suite pour celle qui est toujours à la recherche du premier titre en Grand Chelem de sa carrière. Mais le chemin est encore long et passera par l’Américaine Taylor Townsend au second tour, tombeuse de la tricolore Myrtille Georges en deux sets, 6-4, 6-2.

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti