Gilles Simon
Gilles Simon | Romain Biard / DPPI

Roland-Garros : Simon domine Basilashvili en quatre sets

Publié le , modifié le

Gilles Simon a perdu un set mais il sera au rendez-vous du deuxième tour. Il s'est qualifié en quatre sets en dominant le Géorgien Nikoloz Basilashvili en quatre sets (6-4, 6-0, 6-7, 6-4). Impérial dans les deux premiers sets, le Niçois a perdu de justesse le troisième au tie-break. Mais il s'est bien repris en remportant la quatrième manche avec autorité. Au deuxième tour, il affrontera Sam Querrey, tombeur de Frances Tiafoe.

De notre envoyé spécial Théo Gicquel.

Il a sans doute revu le spectre de la défaite de l'année dernière à la perte du 3e set. Mais il a gardé la tête froide, et il s'en est sorti. Gilles Simon s'est extrait du guêpier tendu par Nikoloz Gabilashvili au premier tour de Roland-Garros (6-4, 6-0, 6-7, 6-4).

Dans un court 18 noir de monde et tout acquis à sa cause, le Niçois a d'abord récité une partition presque parfaite pendant deux sets avant de bafouiller son tennis dans le troisième. Face à un Géorgien plus propre et plus agressif, Simon a cédé en fin de tie-break. "J'ai eu l'impression que ça repartait dans le même sens, il ne faisait que des points gagnants. C'était dur.", raconte le 65e mondial à la sortie. Il aurait pu se désunir et craindre de revivre son élimination en quatre sets d'il y un an, déjà face au Géorgien, 77e mondial.

Mais il a fait le dos rond, comme il sait si bien le faire. Porté par les "Gillou" d'un public prêt à rugir pour lui, il a débreaké à 3-3 une situation mal engagée au quatrième set grâce à un service très efficace aujourd'hui (78 % de points gagnés sur son service contre 58 %). Frustrant le Géorgien, il se ressaisit pour finalement emporter la quatrième et dernière manche 6-4. "Je suis arrivé assez en confiance. Je sens que je joue bien. C'est vraiment une très très bonne victoire.", s'est félicité le finaliste de Lyon la semaine dernière.

Au prochain tour, il affrontera l'Américain Sam Querrey, tombeur de Frances Tiafoe.

Théo Gicquel @@theoogicquel