Roland-Garros : Serena Williams déclare forfait pour la suite du tournoi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
L'Américaine Serena Williams à Roland-Garros en 2020
L'Américaine Serena Williams à Roland-Garros en 2020 | AFP - MARTIN BUREAU

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Prévue en deuxième rotation sur le court Philippe-Chatrier mercredi, Serena Williams a annoncé qu'elle se retirait du tournoi de Roland-Garros avant son 2e tour face à la Bulgare Tsvetana Pironkova en raison d'une douleur au tendon d'Achille. Victorieuse en 2002, 2013 et 2015 du tournoi parisien, celle qui a remporté 23 tournois du Grand Chelem n'en remportera pas un 24e cette année à Roland-Garros.

Serena Williams n'ira pas plus loin que le premier tour cette année à Roland-Garros. Peu avant son match du deuxième tour face à Tsvetana Pironkova prévu lundi en deuxième rotation sur le court Philippe-Chatrier, l'Américaine a annoncé qu'elle déclarait forfait pour la suite du tournoi en raison d'un tendon d'Achille encore douloureux : "Mon tendon d'Achille n'est pas suffisamment remis", a-t-elle indiqué, ajoutant qu'elle avait du mal à marcher normalement.

"Après mon échauffement (mercredi matin), qui était très court, j'ai demandé à mon coach ce qu'il en pensait. On en a discuté rapidement, et on a décidé que ce n'était pas le mieux pour moi de jouer aujourd'hui", a-t-elle précisé en conférence de presse, dépitée de devoir quitter si tôt son 18e Roland-Garros."J'adore jouer à Paris, j'adore la terre battue. Je voulais vraiment faire l'effort de jouer ici. Je pouvais aller un peu mieux, mais sur le long terme, aurais-je été capable d'enchainer les matches ? Je ne pense pas, j'ai déjà du mal à marcher. C'est un signe que je dois d'abord récupérer."

4 à 6 semaines de récupération

Reverra-t-on Serena Williams sur un court de tennis en 2020 ? Evasive, l'Américaine a laissé planer le doute et semble avoir besoin de repos. "Je pense que j'ai besoin de 4 à 6 semaines de récupération, avec au moins deux semaines sans rien faire. Ensuite, je pourrai recommencer à m'entrainer. A vrai dire, je ne sais pas si je serai capable de disputer un autre tournoi cette année."

L'Américaine avait déjà été en difficulté lors de son premier set face à sa compatriote Kristie Ahn, qu'elle avait remporté au tie-break. Venue en avance sur le tournoi pour tenter de soigner son tendon endolori, elle n'a pu le faire à temps. "Dans le second set (face à Kristie Ahn), j'ai senti que je devais boiter et ce n'était pas bon. J'ai essayé, je me donne toujours à 100 % et les gens le savent, mais c'est une blessure avec laquelle on ne veut pas jouer, car c'est une des pires lorsqu'elle s'aggrave." Si la terre battue n'est pas sa surface préférée, elle faisait partie des candidates à la victoire finale.

A 39 ans, Serena Williams n'égalera donc pas les 24 titres de Grand Chelem de Margaret Court Smith lors de cette édition de Roland-Garros. Un objectif derrière lequel elle court depuis son dernier succès sur un Majeur, à l'Open d'Australie en 2017. Depuis, elle a aligné quatre finales (deux à Wimbledon et deux à l'US Open en 2018 et 2019) sans parvenir à s'imposer.