Roland-Garros : Roxana Maracineanu n'écarte pas la possibilité de reporter le tournoi

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roxana Maracineanu le 9 mars dernier.
Roxana Maracineanu le 9 mars 2021. | Martin BUREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Invitée sur l'antenne de France Info dans la soirée du samedi 3 avril, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, a évoqué la possibilité de reporter le tournoi de Roland-Garros (17 mai-6 juin). Elle a également annoncé travailler avec les clubs pour permettre le retour du public dans les stades d'ici le mois de mai, à titre d'expérimentation.

Depuis samedi 3 avril, la France entière est soumise à de nouvelles mesures de confinement. La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu était l'invitée de France Info, samedi 3 avril au soir. Interrogée sur le maintien aux dates prévues des grands événements sportifs à venir, la ministre a indiqué réfléchir sur la question avec les organisateurs : "Nous sommes en discussion avec les organisateurs de Roland-Garros, pour voir s’il faut le changer de date pour que ça tombe vers une reprise possible de toute la pratique sportive et des grands événements. Bien que le sport de haut niveau soit préservé, on essaye, y compris sur la pratique professionnelle du sport, de limiter les chances de cluster, de propagation du virus". Prévu le 11 avril prochain, Paris-Roubaix a ainsi été reporté au dimanche 3 octobre.

à voir aussi Roland-Garros : le président de la FFT Gilles Moretton "n'ose pas" envisager l'annulation Roland-Garros : le président de la FFT Gilles Moretton "n'ose pas" envisager l'annulation

Un retour du public dans les stades d'ici le mois de mai ?

Concernant le retour du public dans les stades, des expérimentations auront lieu "avant le mois de mai", a précisé Roxana Maracineanu. "Beaucoup de clubs se sont adressés au ministère des Sports. Nous leur avons expliqué le protocole, qui doit s’appuyer sur une volonté d’un organisme de santé de tester la propagation du virus dans un rassemblement autour d’une pratique sportive ou d‘un concert, ainsi que les conditions et les contraintes de ces expérimentations. On n’a pas eu énormément de candidats derrière, vu le cahier des charges, a précisé la ministre. Dans les endroits où c’est maintenu, on le fera avant que ça reprenne au mois de mai."

à voir aussi 5 000 spectateurs, masque non-obligatoire et tests anti-Covid : l'expérience néerlandaise pour en finir avec le huis-clos 5 000 spectateurs, masque non-obligatoire et tests anti-Covid : l'expérience néerlandaise pour en finir avec le huis-clos
France tv sport francetvsport