chatrier Roland
Le stade Philippe-Chatrier, antre des demi-finales. | Lionel BONAVENTURE / AFP

Roland-Garros : Pourquoi la FFT vend les places de demi-finales messieurs à l’unité

Publié le , modifié le

Les habitués voulant assister aux demi-finales messieurs de cette édition 2017 de Roland-Garros ont eu une petite surprise en naviguant sur la plate-forme de réservation. Contrairement aux années précédentes, la FFT a mis en vente des billets non pas journaliers, mais pour chacun des matches. Explications.

C’est une petite révolution. Cette année, les spectateurs les plus assidus ont eu une surprise lors de la réservation de leurs places pour assister aux demi-finales. Pour la première fois, les organisateurs des Internationaux de France ont décidé de procéder à une double billetterie pour les demi-finales du tableau masculin. Impossible donc d’acheter une place valable pour les deux demi-finales, contrairement aux années précédentes. La FFT s’est basé sur le procédé mis en place à Bercy pour le Masters 1000, où le public change entre la session journée et celle de la soirée. Leur objectif ? "Donner accès aux demi-finales à deux fois plus de personnes". Mais cette expérimentation amène des critiques.

Un tournoi de plus en plus onéreux

Les billets pour les demi-finales messieurs sont pour la première fois en vente à l'unité.
Les billets pour les demi-finales messieurs sont pour la première fois en vente à l'unité.

Mais l’enjeu majeur est bien évidemment l’augmentation des recettes. En 2016, les spectateurs ont déboursé 200 euros pour accéder aux demi-finales en catégorie 1. Cette année, le billet pour suivre le match entre Andy Murray et Stan Wawrinka et celui de Rafael Nadal contre Dominic Thiem coûte 115 euros, soit 230 pour les deux rencontres : +15% en un an. Alors qu’en 2014, cela revenait à 164 euros. S’offrir une place à Roland-Garros devient de plus en plus onéreux au fur et à mesure des éditions. Pour essayer de rassurer le spectateur frustré de ne pas pouvoir voir l’affiche qu’il espérait, la FFT a mis en place un système de bourse d’échange pour les mécontents. Suffisant ? 

Pourquoi cette journée en particulier ?

L’objectif des organisateurs est évidemment de faire un test réel de cette nouvelle formule. Étant donné que la journée des demi-finales messieurs est " la journée la plus demandée sur l’ensemble du tournoi", s’il y a deux fois plus de places vendues, il est inenvisageable de ne pas voir cette formule renouvelée pour les futures éditions. Contrer la malédiction des stades à moitié vides est le fer de lance de la FFT, qui dit vouloir viser le grand public avec cette opération. 

VIDEO : Guy Forget, directeur du Tournoi : "satisfaire le plus de gens possible"

Contacté par le site Lignes de fond, l’économiste Lionel Maltese assure que si la Fédération Française de Tennis voulait permettre à plus de personnes d’accéder au tournoi, ce n’est pas la bonne méthode : "Pour les demi-finales ou la finale, le coeur de cible est le super fan de tennis. Ce dernier ne viendra pas pour voir un seul match mais plusieurs. En effet, ce sont des prestations rares. Ce n’est pas sur ces sessions que l’on vient découvrir le tennis. ».

Comment vont procéder les organisateurs entre les deux demi-finales ? Vider totalement le court Philippe Chatrier au dépend de ceux qui ont acheté des places pour leurs deux demi-finales ? Combien de temps cela va-t-il prendre ? Réponse après la rencontre opposant le Suisse Stan Wawrinka à l'Autrichien Dominic Thiem. Et en attendant, place aux artistes ! 

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti