L'Américaine Whitney Osuigwe
L'Américaine Whitney Osuigwe | AFP - GETTY IMAGES

Roland-Garros: Osuigwe et Gauff, la succession de Serena Williams montre les crocs

Publié le , modifié le

Whitney Osuigwe et Cori Gauff sont annoncées comme les futures stars du tennis américain. La première, âgée aujourd'hui de 17 ans, avait été la première à remporter le tournoi juniors de Roland-Garros depuis Jennifer Capriati, à 15 ans. La deuxième, âgée de 15 ans, l'a fait l'année d'après, devenant la 4e plus jeune joueuse à décrocher ce titre (derrière Hingis, Capriati et Sabatini). Elles se sont toutes deux qualifiées pour le 2e tour des qualifications de Roland-Garros.

Des frappes puissantes et pures. Pas de doute, Whitney Osuigwe et Cori Gauff ont beaucoup de points communs. Elles sont toutes deux Américaines. Elles ont toutes deux remporté l'Orange Bowl, le tournoi le plus important pour les catégories 10-14 ans. Elles ont également toutes deux inscrit leur nom au palmarès de Roland-Garros juniors. Et elles se sont suivies sur le court N.7 lors de ce mardi qui marquait le début des matches du tableau de qualification féminin. Enfin, elles disposent déjà d'une exceptionnelle qualité de frappe. 

Un mental de combattante

Ancienne N.1 mondiale juniors, Whitney Osuigwe a démontré, lors de son entrée en lice, qu'elle avait déjà un sacré mental. Opposé à la Française Myrtille Georges, de 11 ans son aînée, elle a trouvé la ressource de se relever d'un début de match catastrophique, où elle a empilé les fautes pour encaisser un sévère 6-2. Après être revenue à un set partout en arrachant le jeu décisif, elle a encore dû s'employer pour revenir de 3-0 à  3-3. Certes, elle a été aidée par le physique déclinant de son adversaire, contrainte de faire appel au kiné pour des massages de glace aux jambes. Georges a commis de plus en plus de fautes, et la défense acharnée de sa rivale américaine, extrêmement mobile et accrocheuse sur chaque balle, a eu raison d'elle.

Après 2h27, le 128e mondiale s'imposait 7-5 dans le 3e set. Elle affrontera au prochain tour sa compatriote Allie Kiick (148e mondiale), tombeuse d'Océane Dodin au 1er tour. Victorieuse de deux tournois sur le circuit secondaire cette saison, Whitney Osuigwe poursuit sa progression. En début d'année, aux qualifications de l'Open d'Australie, elle avait résisté pendant trois manches à la Canadienne Andreescu, aujourd'hui 22e mondiale.

Gauff dans les pas de Serena ?

Juste après sur ce même court N.7, Cori Gauff a également tenu bon. Malgré ses deux années de moins que sa compatriote, elle a déjà une frappe lourde, notamment au service. Victorieuse de son premier match sur le circuit principal senior lors du tournoi de Miami le 21 mars dernier alors qu'elle n'avait que 15 ans et 8 jours, elle a déjà l'étoffe des meilleures.

Il ne faut pas chercher très loin, d'ailleurs, pour trouver une certaine filiation avec Serena Williams. Sur le bord du terrain, ils étaient en effet pas moins de 8 membres de l'Académie Mouratoglou à la supporter face à l'Indienne Ankita Raina (172e à la WTA). Patrick Mouratoglou, le coach de l'ancienne N.1 mondiale, a posé son regard sur elle dès 2015. Depuis, elle avance. A pas de géants. Victorieuse de Roland-Garros juniors l'année passée, à 14 ans et 2 mois, elle a suivi les pas de grandes devancières. Martina Hingis, la plus jeune à avoir soulevé le trophée à 12 ans et 8 mois, Jennifer Capriati, à 13 ans et 2 mois, Gabriela Sabatini, à 14 ans. Excusez du peu...

Face à la belle résistance de l'Indienne, elle a serré les dents. Un premier set arraché 6-4 après 42 minutes de combat, un deuxième qu'elle a dû batailler pour l'emporter après avoir été breakée salement (deux double-fautes) dans le 3e jeu. Elle s'en est finalement sortie en 1h24 sur un score serre (6-4, 6-4). Au prochain tour, Cori Gauff, 284e mondiale, affrontera la Slovène Kaja Juvan (18 ans, 132e mondiale), qui n'a passé que 42 minutes sur le court pour se qualifier pour le 2e tour.