Roland-Garros : Novak Djokovic se balade face à Jan-Lennard Struff et retrouvera les 1/4 pour la dixième année consécutive

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Novak Djokovic
Novak Djokovic | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Intraitable Novak Djokovic. Le Serbe s’est facilement qualifié pour son 10e quart de finale consécutif à Roland-Garros en dominant l’Allemand Jan-Lennard Struff ce lundi, sur le court Philippe-Chatrier. Trois petits sets et 1h30 de jeu ont suffi au numéro 1 mondial pour donner une véritable leçon à son adversaire (6-3, 6-2, 6-2). Il retrouvera Alexander Zverev ou Fabio Fognini pour une place dans le dernier carré.

Novak Djokovic poursuit sa promenade de santé. Intouchable depuis le début de la quinzaine - où il n’a pas concédé le moindre set - le Serbe a écoeuré un adversaire de plus, ce lundi, en huitième de finale. Après Hurkacz, Laaksonen et Caruso, c’est l’Allemand Jan-Lennard Struff, 45e joueur mondial, qui a subi la loi du numéro 1 mondial. Balayé en un peu plus d’une heure trente de jeu, le bourreau des Denis Shapovalov et autre Borna Coric pourra tout de même se consoler en se disant qu’il a réussi sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem. Il restait sur un 3e tour à Wimbledon et à l’US Open. 

Comme lors de toutes ses précédentes sorties, le Serbe a mis la pression d’entrée sur son adversaire, qui sortait d’un marathon de plus de 4 heures face à Borna Coric (11-9 dans le cinquième set). Un match qui a visiblement pesé lourd dans les jambes de Jan-Lennard Struff. L’Allemand a rapidement rendu les armes dans ce match, face à la puissance, et à la précision des coups d’un Djokovic expéditif. 

31 jeux concédés en 4 matches

Depuis le début de la quinzaine, le natif de Belgrade fait en sorte de passer le moins de temps possible sur les courts. L'objectif est clair et assumé, expédier ses matches pour arriver le plus frais possible en quart de finale, où un premier gros morceau l'attend face à Alexander Zverev ou Fabio Fognini. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a réussi son coup. Novak Djokovic n'a concédé que 31 jeux depuis son premier tour face au Polonais Hurkacz et passé moins de 7 heures sur les courts. Personne ne fait mieux. 

Une fois encore, le Serbe s'est montré implacable dans les moments cruciaux de cette partie, convertissant 71% de ses balles de break. Une véritable machine, contre laquelle Jan-Lennard Struff n'a rien pu faire. Malgré son mètre 96 impressionnant, l'Allemand n'a pas pu compenser au service. Avec seulement 36 premières balles passées, le 45e joueur au classement ATP était donc bien loin de ses standings des premiers tours, et a énormément gâché (55 points perdus en retour). 

Struff s'incline finalement en trois sets nets (6-3, 6-2, 6-2), mais repart satisfait. Il n'avait jamais passé le deuxième tour Porte d'Auteuil avant l'édition 2019. De son côté, Novak Djokovic va disputer un 13e quart à Paris, le dixième de suite. Il affrontera Alexander Zverev ou Fabio Fognini au prochain tour. Deux joueurs contre lesquels il n'a pas encore joué cette saison.