Djokovic Zverev Roland-Garros 2019
Djokovic a réduit Zverev au silence. | AFP

Roland-Garros : Novak Djokovic passe le test Zverev avec brio et rejoint les demi-finales

Publié le , modifié le

Il avance à pas de loup. Novak Djokovic a disposé d’Alexander Zverev pour se hisser en demi-finale de Roland-Garros jeudi. Engagé dans son premier vrai test du tournoi, le Serbe n’a pas sourcillé face au jeune prodige allemand, désespérément en quête d’une victoire fondatrice en Grand Chelem. Le numéro 1 mondial n’a eu besoin que de trois sets (7-5, 6-2, 6-2) et 2h08 de jeu pour s’imposer. Il retrouvera l'habitué Dominic Thiem pour une place en finale.

Si tous les regards sont déjà tournés sur la demi-finale Nadal-Federer - prévue vendredi -, Novak Djokovic écrase tout, presque dans l’ombre. Très facile sur ses quatre premiers tours à Roland, le Serbe n’a pas tremblé pour son premier vrai test du tournoi face à Alexander Zverev. Le numéro 5 mondial a beau être un des joueurs les plus précoces de sa génération, il ne joue pas dans la même cour que Djokovic.

Une définition de la maîtrise

Pourtant, dans la première manche l’Allemand faisait mieux que tenir le choc. Face au joueur le moins bousculé sur son service depuis le début de la quinzaine (deux breaks concédés), Zverev a décroché un break à 4-4 (sur sa quatrième occasion). Un petit exploit pour le joueur de 22 ans, au départ dominateur dans l’échange. Il a rapidement déchanté. Djokovic a haussé son niveau de jeu pour immédiatement recoller et le pousser dans ses retranchements. Sous pression, Zverev cède à 5-6 sur sa mise en jeu d’une double faute malvenue.

Même scénario dans la deuxième manche, Zverev commet une huitième double faute sur une balle de set en sa défaveur. L’Allemand a été constamment dégoûté par des top shots de Djokovic, indébordable face au retour de service et même face aux smashs de son adversaire.  Si "Sascha" s'est offert deux balles de débreak dans la troisième manche, il n'a pas réussi à inverser la tendance. Le déblocage en Grand Chelem n'est pas pour maintenant.

Le résumé du match

Sascha, un dur voyage d'apprentissage

Blessé en cours de match contre Dominic Thiem l'an passé, il avait arrêté sa route en quart de finale. Un parcours qui reste sa meilleure performance en Grand Chelem. S'il avait vaincu "Nole" au Masters en fin d'année dernière, et s'il avait battu son premier Top 20 en majeur, en l'occurrence Fabio Fognini, Alexander Zverev n'a toujours pas la force mentale d'un Federer ou d'un Nadal. Face à Djokovic, il n'a pas paru dépassé dans l'échange mais il s'est montré maladroit dans les moments clés et fragile sous la pression.

"J'aurais dû gagner le premier set", "j'aurais pu aller plus loin". En conférence de presse, l'Allemand n'a pas caché sa frustration. Pas la même ambiance du côté de "Djoko". 26e victoire d'affilée en Grand Chelem pour le Serbe, qui se rapproche d'un deuxième sacre à Paris après 2016. A l'époque, il avait éliminé un certain Dominic Thiem en demi-finale (avant de battre Murray en finale). Il retrouvera l'Autrichien au même stade de la compétition cette année, en espérant pareille fortune. Dans le coin de sa tête, une petite idée, réaliser la passe de quatre après Wimbledon et l'US Open en 2018 et l'Open d'Australie cette année.

à voir aussi Roland-Garros 2019 - Dominic Thiem une nouvelle fois en demi-finale après son succès sur Karen Khachanov Roland-Garros 2019 - Dominic Thiem une nouvelle fois en demi-finale après son succès sur Karen Khachanov